Mardi 21 janvier 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Que se passera-t-il si Boris Johnson perd son siège de député ?

Par Laurent Colin | Publié le 10/12/2019 à 19:33 | Mis à jour le 15/12/2019 à 15:45
Photo : Daniel LEAL-OLIVAS - AFP/Archives
Boris Johnson bataille perte siège député Uxbridge

Vous le savez, les élections générales auront lieu ce jeudi. Beaucoup de députés doivent se battre pour conserver leurs sièges. Et c’est notamment le cas de Boris Johnson dans la circonscription d’Uxbridge, nom loin de Wembley au nord-ouest de Londres.

 

Le Premier ministre est sur tous les fronts. Il doit à la fois lutter pour faire gagner le Parti conservateur, mais aussi pour conserver sa propre circonscription. Selon les sondages, c’est loin d’être acquis, car il doit faire face à une forte concurrence du Parti travailliste et du Brexit Party de Nigel Farage.

Mais alors, et c’est la question que tout le monde se pose : que se passera-t-il si Boris Johnson perd son siège de député ?

Si la campagne « Unseat Boris » réussit, il sera le premier Premier ministre à perdre son siège lors d'une élection dans les temps modernes. Le dernier chef conservateur à perdre son siège était Arthur Balfour en 1906. S’il ne parvient pas à se faire réélire mais que le Parti conservateur obtient la majorité, il pourrait conserver ses fonctions à la tête de l’exécutif si et seulement si il se nomme lui-même à la chambre des Lords. Cependant, il ferait alors probablement face à une pression écrasante pour qu'il abandonne son poste.

Les autres forces en présence

Il fait face à quatre autres candidats susceptibles de lui ravir son siège, sous étiquettes des libéraux démocrates, du parti travailliste, du parti vert et du Brexit. Le plus gros risque potentiel pour le siège de M. Johnson vient de la candidate du Brexit Party, Nikki Page. Madame Page est une ancienne conseillère conservatrice et mannequin. Dans une banlieue qui a voté majoritairement pour sortir de l’Europe en juin 2016 (56,4 %) elle pourrait jouer les trouble-fêtes et diviser le vote pro-Brexit, un effet potentiellement dévastateur pour le parti conservateur. A suivre.

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet