Vendredi 23 octobre 2020

Quand le Brexit redistribue les cartes mondiales de la finance

Par Laurent Colin | Publié le 27/01/2020 à 18:54 | Mis à jour le 08/02/2020 à 09:58
Photo : Laurent Colin
brexit finance

Alors que le Royaume-Uni se prépare à sortir de l’UE cette fin de semaine, les dirigeants d’entreprises et investisseurs interrogés déclarent désormais à la grande majorité que New York s'impose devant Londres comme centre financier. Loin devant.

 

New York reste le premier centre financier mondial, est de loin ! La place forte américaine repousse Londres encore plus loin en raison de l'incertitude liée au Brexit. Une zone de flou qui mine la capitale britannique, tandis que les centres asiatiques rattrapent leur retard.

C’est ce que révèle une enquête réalisée par le cabinet spécialisé Duff & Phelps auprès de 250 hauts responsables de la gestion d'actifs, de banques et d'autres sociétés financières du monde entier.

56 % des personnes interrogées considèrent la capitale financière américaine comme le centre monétaire le plus important au monde, en hausse de 33 points au cours des deux dernières années. Seuls 33 % considèrent encore Londres comme le premier centre financier mondial, en baisse de plus de 20 points sur la même période. Le rapport révèle également que New York et Londres devraient perdre du terrain au cours des cinq prochaines années au profit de Hong Kong, Singapour et Shanghai.

 

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet