Samedi 19 juin 2021

Quand la pneumonie et la grippe tuent plus que le Covid-19

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 10/05/2021 à 18:51 | Mis à jour le 10/05/2021 à 19:06
Photo : Branimir Balogovic - Unsplash
Poing à poing entre deux mains portant des gants en plastique

La vaccination de masse que connaît le Royaume-Uni est telle que le Covid-19 a cessé de représenter la principale cause de décès du pays lors de la semaine qui s’est achevée le 23 avril dernier. Les pneumonies et les grippes saisonnières ont entraîné plus de pertes humaines que le coronavirus pour la première fois depuis la seconde vague de contaminations.

Lors de cette semaine, 176 disparitions officiellement dues au Covid ont été recensées. Les pneumonies et grippes, quant à elles, ont été identifiées comme à l’origine de 278 décès sur le même espace temps.

Tout en insistant quant au fait que le virus circulait toujours activement, le professeur Kevin McConway, professeur émérite de statistiques appliquées à l’Open University, a tout de même tenu à saluer une « bonne nouvelle ».

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet