Dimanche 18 février 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Paradise Papers : la Reine d’Angleterre mise en cause

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 06/11/2017 à 11:30 | Mis à jour le 06/11/2017 à 15:36
reine d'angleterre - paradise papers - offshore - londres - elizabeth ii

Le Consortium international des journalistes d’investigation, qui rassemble plusieurs grands médias internationaux, dont Le Monde et The Guardian, a publié une nouvelle série de révélations sur les montages financiers, dans la lignée des Panama Papers. Dans les Paradise Papers, comme ils ont été baptisés, de nouvelles informations apparaissent, notamment sur la reine d’Angleterre.

Un investissement dans une société britannique décriée

D’après les documents analysés par les journalistes, Elizabeth II aurait investi des millions de livres dans un fonds offshore aux îles Caïmans, via le duché de Lancastre, une propriété privée qui appartient au souverain britannique et qui lui assure un revenu régulier. Il apparaît que le duché a investi dans la société britannique BrightHouse, une chaîne de magasins d’électroménager en location-vente, épinglée par l’autorité de réglementation des sociétés financières britanniques et dont les méthodes de vente sont décriées.

Un lien avec un fonds offshore aux îles Caïmans

En parallèle, le duché de Lancastre aurait aussi eu recours à des fonds offshore dans les îles Caïmans. Il a investi en 2005 dans le Dover Street VI Cayman Fund LP. Ce fonds partagerait, avec une vingtaine de partenaires, des intérêts dans la société Vision Capital Partners VI B LP, qui a acheté BrightHouse peu de temps après la transaction. De son côté, le directeur financier du duché, Chris Adcock, affirme que ces investissements ne représentent aucun avantage fiscal pour la couronne. Mais ces révélations risquent de relancer le débat, délicat, sur la question des dépenses de la famille royale et de leur transparence.

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 CommentairesRéagir

Communauté

BIEN-ÊTRE

L’investissement maximal de « Minimales » pour le zéro-déchet

C’est l’exemple à suivre ! En lançant « Minimales », deux jeunes femmes ont fait du zéro-déchet leur mode de vie et leur activité. Elles souhaitent aujourd’hui largement partager cette expérience avec

Sur le même sujet