Samedi 27 novembre 2021
TEST: 2269

Le ministre Olivier Dowden s’excuse pour les erreurs dans la gestion de la pandémie

Par Lili Auriat | Publié le 14/10/2021 à 11:36 | Mis à jour le 14/10/2021 à 11:44
Photo : Capture d'écran Youtube
Olivier Dowden

Après un rapport accablant le gouvernement dans sa gestion de la pandémie, Oliver Dowden, membre du parlement, s’est excusé publiquement.

 

Mardi 12 octobre, un rapport parlementaire était publié, accusant le gouvernement britannique et ses conseillers scientifiques d’avoir commis de graves erreurs de stratégie au début de la pandémie au Royaume-Uni. Le lendemain, Olivier Dowden prend le contrepied de ses confrères qui refusaient jusqu’alors de présenter des excuses. Le ministre reconnaît ses torts et ceux du gouvernement, et admet humblement que le rapport était “très bon”.

 

Un gouvernement qui assume ses responsabilités

Il a ainsi admis que le gouvernement n’avait « pas tout bien compris » au début de la pandémie. Il s’est dit « vraiment désolé » pour tous les décès, pourtant évitables selon le rapport, que l’approche « fataliste » du gouvernement Johnson a pu entraîner.

Il est le premier membre du parlement à s’excuser de la sorte, alors que le ministre du Cabinet, Stephen Barclay, avait refusé de le faire mardi dernier. "Bien sûr, je suis désolé, comme le Premier ministre est désolé » a-t-il finalement ajouté, parlant ainsi au nom de Boris Johnson, « nous sommes désolés pour les pertes que toutes ces familles ont subies ». Le Royaume-Uni, frappé de plein fouet par les variants, affiche l’un des taux de mortalité dû au Covid-19 les plus élevés en Europe, avec 160 000 décès.

Le Premier ministre a, de son côté, assumé "l'entière responsabilité" de la réponse du gouvernement à la crise, tout en affirmant avoir fait « tout ce (qu’il pouvait) » pour limiter le nombre de décès.

 

“Une crise sans précédent”

Olivier Dowden a également tenté de justifier les erreurs du gouvernement en parlant « d'une crise sans précédent, qui n’arrive qu’une fois tous les cent ans » sans « règles parfaites (à suivre) » et l’obligation pour le gouvernement de « s’adapter et d’avancer très rapidement ».

Bien que le rapport soit très critique envers Westminster, il fait aussi état du succès du programme de vaccination au Royaume-Uni, ce que Dowden a souligné. Le ministre conservateur a finalement indiqué que le gouvernement « examinera toutes les recommandations et y répondra pleinement » d’ici le 12 décembre, soit 2 mois après la parution du rapport.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir