Marcus Rashford s’engage dans la durée contre l’insécurité alimentaire

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 02/09/2020 à 18:09 | Mis à jour le 02/09/2020 à 18:32
Photo : Marcus Rashford - Facebook
marcus rashford insécurité alimentaire

Alors que son engagement au printemps aux côtés de l’association FareShare avait déjà permis de récolter 20 millions de livres pour distribuer 3 millions de repas aux plus défavorisés, le mancunien a décidé de continuer d'œuvrer pour placer les autorités face à leurs responsabilités.

œuvrer

Du haut de ses 22 ans, Marcus Rashford est déjà grand. Grand sur les terrains où il sort d’une saison pleine avec son club formateur Manchester United ; 43 matchs, 21 buts et 7 passes décisives. Mais il est tout aussi grand en dehors de la pelouse. Dans une lettre partagée sur son compte Twitter le 15 juin, Rashford posait les bases d’un engagement motivé par son parcours personnel mais surtout par une envie sincère d’aider.

Né en 1997 à Manchester dans une famille d’origine antillaise, Marcus Rashford a bénéficié pendant son enfance des différentes aides qui permettent à des milliers de familles britanniques de remplir leurs frigos. Dans cette lettre, il explique comment, malgré les efforts de sa mère, lui et ses frères et sœurs ont parfois manqué de nourriture. Si ce type d’engagement n’est pas rare chez les footballeurs, il n’a rarement atteint une telle ampleur. La publication de cette lettre avait permis de maintenir pendant tout l’été la distribution de bons d’achats alimentaires pour 1 million de familles. D’un montant de £15 par semaine et par enfant, ils ont permis à beaucoup de familles de réduire les conséquences de la crise sur leur budget.

 

 

Ce n’était qu’un début.

Encore sur son compte Twitter le footballeur a annoncé hier la création d’une Food Poverty Task Force. Associé à des grandes entreprises du secteur de l’alimentation comme Aldi, Deliveroo, Kellogg’s ou encore Tesco, il se fixe l’objectif d’en finir avec l’insécurité alimentaire chez les enfants. Dans les six prochaines semaines, lui et ses partenaires comptent utiliser les plateformes à leur disposition pour partager les témoignages des personnes concernées par cette problématique. Leur projet tient en trois demandes, toutes issues des rapports de la National Food Strategy;

 

  • donner la possibilité à chaque enfant issu d’un foyer bénéficiant du universal credit ou d’une aide équivalente d’avoir accès aux repas scolaires gratuits 
  • étendre l’accès aux activités périscolaires pendant les vacances aux enfants bénéficiant des repas scolaires gratuits
  • faire passer la somme des healthy start vouchers de £3,10 à £4,25 par semaine et les rendre accessibles aux familles bénéficiant du universal credit ou d’une aide équivalente

Rien ne garantit pour l’instant que le gouvernement répondra favorablement à ces demandes. Néanmoins, Marcus Rashford dispose aujourd’hui d’une grande crédibilité dans ce domaine. D’abord grâce à la réussite de ses projets du mois de juin et ensuite parce qu’il bénéficie du soutien de poids lourds du secteur de l’alimentation.

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Corentin Mittet-Magnan

Sur le même sujet
lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale