Lundi 25 janvier 2021

Londres engagée dans le combat contre les inégalités femmes-hommes

Par Charles Flageul | Publié le 24/11/2020 à 14:27 | Mis à jour le 10/12/2020 à 16:23
Photo : Markus Winkler - Unsplash
égalité femmes hommes londres

Lundi 23 novembre, la ville de Londres a annoncé rejoindre un réseau international de lutte contre les inégalités entre les femmes et les hommes, réunissant cinq autres métropoles : Tokyo, Los Angeles, Mexico, Barcelone et Freetown.

 

Ce réseau s’appelle CHANGE, autrement dit, « City Hub And Network for Gender Equity ». Celui-ci servira à combattre le sexisme, la misogynie, mais surtout les disparités salariales dont les femmes sont les principales victimes. Pour le maire de Londres, intégrer ce réseau international est indispensable et pour cause, les femmes du monde entier continuent de faire face à de nombreuses formes de discriminations incluant les inégalités salariales, les violences sexuelles ainsi que le manque de représentativité au niveau politique.

Sadiq Khan est considéré comme le champion de l’égalité entre les femmes et les hommes ! En 2018, il a notamment lancé une campagne « Behind Every Great City » dont le but était de valoriser la contribution des femmes londoniennes au succès de la capitale et réduire l’écart salarial entre les deux sexes. Les chiffres les plus récents montrent que l’écart de rémunération entre les femmes et les hommes de Londres est désormais proche de zéro.

Cependant, la crise sanitaire a lourdement impacté le marché du travail et plus particulièrement les femmes actives londoniennes. Selon une étude réalisée par McKinsey & Company, l’emploi d’une femme britannique est aujourd’hui 1,8 fois plus vulnérable que celui d’un homme et 47% des mères de famille anglaises sont plus susceptibles de renoncer à leur emploi du fait de la pandémie.

Très attaché à la cause féministe, Sadiq Khan entend mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour protéger les femmes des effets de la crise sanitaire et balayer les discriminations qu’elles subissent au quotidien :

« Londres ne serait pas la même sans la contribution et l’implication de femmes courageuses. Je suis fier d’être féministe et même si nous avons progressé sur la question de l’inégalité de genre ; il est clair que de nombreuses femmes continuent de rencontrer des difficultés au cours de leur carrière et surtout aujourd’hui avec la crise que nous traversons. Je voudrais que la capitale britannique puisse offrir une opportunité professionnelle à quiconque, peu importe son genre, son sexe, son orientation sexuelle ou sa couleur de peau. »

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

Nous vous recommandons

Charles Flageul - Journaliste Londres

Charles Flageul

Étudiant en Troisième Année à Sciences Po Aix, je me destine au reportage vidéo.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet