Lundi 21 septembre 2020

Les pionniers du mouvement gay organisent une marche dans Londres

Par Luther Beaumont | Publié le 27/06/2020 à 15:28 | Mis à jour le 27/06/2020 à 15:33
Photo : Mercedes Mehling - Unsplash
Gay Pride londres pionniers

Les pionniers du mouvement “Gay Liberation Front” (GLF) vont manifester aujourd’hui en faveur de la communauté “LGBTQ+”.

 

Des anciens membres du GLF entendent marquer le cinquantième anniversaire de l’organisation en effectuant la même marche que celle initialement prévue puis annulée pour la “Gay Pride”.

Cinquante ans plus tôt, le GLF organisait sa première réunion, au sein de l’université d’économie de Londres. En 1971, le GLF publiait son manifeste, à l’époque où l’homosexualité représentait encore quelque chose d’illégal en Ecosse ou en Irlande du Nord. Le document statuait : “Nous devons nous écarter de l’idée qui décrit l’homosexualité comme une mauvaise chose, telle une maladie ou un concept immoral, et développer au contraire celle de la fierté de l’assumer”.

La célèbre “pride parade” devait avoir lieu dans Londres ce week-end, et même si l’évènement principal a dû être annulé, certains des membres les plus anciens du GLF entendent participer à une parade en honneur du cinquantième anniversaire du groupe. Ce samedi 27 juin, les pionniers du groupe, qui ont tous plus ou moins 70 ans désormais, marcheront en empruntant le même trajet que celui qui devait être suivi originalement par la “Gay Pride”, en passant par Regent street, Piccadilly Circus, Haymarket pour finir par Trafalguar Square, où un discours plébiscitant les différentes actions menées par l’association sera délivré.

La marche est symbolique, et ne demeure pas ouverte à la participation de tous les membres de la communauté LGBTQ+. Seuls les anciens membres sont autorisés à y prendre part.

 

Luther Beaumont journaliste Londres

Luther Beaumont

Prendre la decision de devenir journaliste demeure la concrétisation de ce que certains pourraient décrire comme une passion. Dans mon cas je la décrirais comme l'essence de ma curiosité.
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Bucarest Appercu
INTERVIEW

Tilla Rudel, nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara

Cette semaine notre rédaction est allée du côté de Timișoara, une ville que nous affectionnons tout particulièrement, pour vous présenter la nouvelle directrice de l'Institut français de Timișoara, Ma

Sur le même sujet