Jeudi 2 décembre 2021
TEST: 2269

Les James Bond Girls : les Françaises les plus charismatiques

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 11/08/2020 à 17:03 | Mis à jour le 30/12/2020 à 16:16
Photo : montage : Camille Chorley - PICSART
james bond girl francaise

Il n’y a pas de raisons qu’on exclut les filles ici ! Après les James Bond, pourquoi pas les James Bond Girls? Elles sont nombreuses à avoir accompagné le célèbre célibataire dans ses aventures, prenant au fil des années un rôle de plus en plus important.

Si vous croyez que la James Bond Girl a toujours été la potiche sexy de la saga, ce n’est pas faux. En tout ça l’était ! Aujourd’hui, elles sont de plus en plus intéressantes et évoluent avec le temps et les moeurs de la société. Il suffit de revoir le jeu d’acteur d’Ursula Andress qui éblouit simplement le public en sortant de la mer des Caraïbes vêtue d'un bikini blanc à celui de Léa Seydoux - dernière James Bond Girl dans 007 Spectre (2015) - qui devient une James Bond Girl beaucoup plus complexe. Cependant, il faut reconnaitre qu’en tant que première dans le rôle, Ursula Andress s’est avérée extrêmement populaire auprès des fans et a donné le ton à toutes les filles de Bond à venir.

Nos chouchoutes

À la rédaction, on a tout de même nos préférées et évidemment ce sont des Françaises. Denise Perrier, Corrine Cléry, Carole Bouquet, Olga Kurylenko, Bérénice Marlohe… Elles sont dix à avoir eu le rôle !

La première James Bond Girl française de l’histoire fut Claudine Auger en 1965 dans « Opération Tonnerre ». Dans le rôle de Domino, elle rencontre son célèbre partenaire ( à l’époque joué par Sean Connery) alors qu’elle est coincée sous l’eau.

Face à Pierce Brosnan en 1999 ? La sublime Sophie Marceau. Depuis l'échec de Mme Mills, l’actrice s’est doucement retirée des réseaux sociaux, ce qui ne l’a pas empêché d’être sacrée personnalité féminine préférée des Français en décembre. On l’adore ! Et en tant qu’Elektra King, elle est juste diabolique. « Le Monde ne suffit pas » ne se suffirait pas à lui-même sans elle.

Après Sophie Marceau, on est obligé de parler de l’incroyable Eva Green, la seule dont James Bond tombe réellement amoureux avant d’être trahit. Dans « Casino Royale » (2006), l’actrice incarne Vesper Lynd, un agent double à la destinée tragique. Une première fois incarnée par Ursula Andress, ce personnage fut remodeler pour la femme moderne et caractérielle qu’incarne Eva Green.

Dans le 25ème volet de James Bond, l'énigmatique comédienne blonde Léa Seydoux revient en James Bond girl dans Mourir peut attendre ( qui sortira au cinéma ce novembre), aux côtés de Daniel Craig après avoir joué dans Spectre une première fois.

« Vous allez être surpris, car il s'agit d'une James Bond girl inédite, tout comme le film qui n'a rien en commun avec Spectre, de Sam Mendes. (...) Mon rôle est plus intense, plus complexe : c'est un personnage qui, je pense, plaira aux femmes... Madeleine Swann n'est ni un agent secret ni une héroïne aux superpouvoirs. C'est une femme dans toute sa vulnérabilité. Elle est peut-être le seul élément de réalité-vérité dans l'univers de 007. » a-t-elle confié à Madame Figaro.

La dernière et l’unique. Même si elle n’est pas Française, c’est tout comme au final ! Monica Bellucci, la sensuelle italienne fut aussi une James Bond Girl dans Spectre aux côtés de Léa Seydoux. En tant que la plus âgée des James Bond Girl jamais joué dans l’histoire de la saga, elle prouve une fois de plus qu’à plus de 50 ans une femme peut toujours être aussi belle.

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne,  abonnez-vous à notre newsletter en deux clics  !

Nous vous recommandons
lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet