Les chauffeurs Uber obtiennent le statut de « travailleurs salariés »

Par Elzéa Colomb | Publié le 18/03/2021 à 15:13 | Mis à jour le 18/03/2021 à 16:44
Photo : Istock
Uber chauffeurs nouveau statut

C’est une première mondiale pour la société. Au Royaume-Uni, Uber reconnaît à ses chauffeurs le statut de « travailleurs salariés » alors qu’ils étaient jusqu’ici « indépendants ».

Le géant américain a annoncé mardi que l’ensemble des 70 000 conducteurs opérant sur le territoire bénéficieront dès mercredi de nouveaux avantages sociaux, dont un salaire minimum et des congés payés. La plateforme a pris cette décision après avoir lancé une vaste consultation auprès de ses conducteurs et un mois à peine après une décision de la Cour Suprême. La plus haute juridiction britannique avait en effet donné raison à un groupe d’une vingtaine d’entre eux, qui réclamait ce nouveau statut depuis 2016.

Ce nouveau statut de travailleur salarié permet aux conducteurs d’accéder au salaire minimum local fixé à 8,72 livres par heure (environ 10,20 euros). Une rémunération qui doit passer à 8,91 livres (10,40 euros) en avril, conformément au nouveau barème publié par le gouvernement. Cela s’ajoute à la possibilité d’obtenir des congés payés et une épargne retraite.

Une bonne nouvelle, qui participe à améliorer les conditions de travail des chauffeurs actuels comme ceux en devenir. Rappelons néanmoins que cela ne concerne pour le moment que les chauffeurs Uber du Royaume-Uni. Reste à savoir comment vont évoluer les conditions de travail toujours en vigueur dans les pays européens, dont la France où les chauffeurs demeurent toujours indépendants.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Elzéa Colomb - Journaliste Londres

Elzéa Colomb

Étudiante en 3e année de journalisme. Réunionnaise d’adoption, amatrice d’art. Envisage de devenir également dessinatrice de presse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale