Mercredi 16 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

L’Égypte s’oppose à la vente d’une statue de Toutânkhamon à Londres

Par Antoine Berthoux | Publié le 11/06/2019 à 13:26 | Mis à jour le 11/06/2019 à 17:45
Capture d’écran 2019-06-11 à 13.30.28

Les autorités égyptiennes souhaitent empêcher la vente d’un buste de Toutânkhamon à Londres le mois prochain. L’objet d’art aurait été volé au temple de Karnak dans les années 1970.

Cette statue de Toutânkhamon de 28,5 cm, date de plus de 3000 ans et vaudrait environ quatre millions de livres aux enchères. L’objet est une reproduction en quartzite de la tête du célèbre pharaon. Pour le gouvernement égyptien, ce buste aurait été volé au temple de Karnak à Louxor.

Le Dr Mostafa Waziri, président du Conseil suprême des antiquités d’Égypte a mis en garde la société de vente aux enchères Christie’s, qui propose l’objet aux acheteurs. « Nous ferons de notre mieux pour mettre fin immédiatement à cette vente. »

Cette affaire réveille la polémique sur le mode d’acquisition des objets d’arts étrangers. L’Egypte est très vigilante dans ce domaine et surveille de près le marché international de l’art.

« S’il est prouvé qu’une pièce est exportée illégalement, toutes les procédures légales sont prises avec Interpol, en coordination avec le ministère égyptien des Affaires étrangères afin d’assurer son retour » affirme le directeur du département anti-contrebande du ministère égyptien des antiquités, Shaaban Abdel-Gawad.

Christie’s affirrme que la statue sera vendue aux enchères pour la collection privée Resandro en juillet prochain. Une vente qui comprendra également un cercueil égyptien en bois et des têtes de marbres de la Rome antique. Ces lots proviennent de la collection de Heinz Herzer, un marchand d’art, basé à Munich. Selon la maison de vente aux enchères, les objets auraient été acquis légalement.

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Singapour Appercu

L’Alliance française de Singapour célèbre ses 70 ans!

Depuis soixante-dix ans, l’Alliance française de Singapour contribue aux échanges culturels entre la cité-Etat, la France et le monde francophone. Lors de la journée anniversaire du 12 octobre, la Pré

Sur le même sujet