TEST: 2269

Le « Crunch » : la guerre fratricide des relations franco-anglaises

Par Maud Finance | Publié le 06/02/2021 à 19:10 | Mis à jour le 06/02/2021 à 19:22
Photo : Unsplash
rugby tournoi france angleterre

Nous disons souvent de la France et de l’Angleterre que nous sommes « les meilleurs ennemis ». Mais connaissez-vous vraiment le pourquoi du comment ? Je t’aime moi non plus, chapitre six.

 

Nous vous le disions hier, le tournoi des VI Nations revient pour un 127ème acte dès ce week-end. Au programme, une nouvelle guerre fratricide entre les deux ogres de la compétition, notre cher couple franco-anglais. Je vous propose donc une petite rétrospective de cet affrontement ancestral sur pelouse.

 

Le « Crunch », qu’est-ce que c’est ?

Au rugby joué à XV, nous donnons le nom de « crunch » (littéralement traduit par « craquement ») au match joué entre le XV de France et le XV de la Rose. Autrement dit, c’est un genre de Clasico Real-Barça mais avec un ballon ovale, et qui voit s’affronter des nations et non des clubs. Bref, un classique, quoi.

C’est un fait : nous n’avons pas obligatoirement besoin de champs de bataille pour nous faire la guerre. Au rugby également, l’Angleterre est notre ennemi de toujours.

Historiquement, le premier match entre la France et l’Angleterre eut lieu au Parc des Princes en 1906. Ce match devait déterminer lequel de ces deux pays allait dominer l’hémisphère nord (et à la fin… ce sont les Anglais qui gagnent). Pendant de longues années, le tournoi des VI Nations (anciennement V Nations), était très largement dominé par ces deux équipes. Mais ce n’est qu’à partir des années 1980 que l’on use plus communément du terme pour décrire les matchs opposant les deux pays. Le but ? Rendre la tension palpable et l’envie d’en découdre décuplée !

 

Côté Histoire

France-Angleterre, c’est une guerre qui dure depuis plus de cent ans.

Lors des premières rencontres, l’Angleterre domine les débats outrageusement. Mais à présent, et depuis la première victoire française en 1927, le quota de victoires est sensiblement le même des deux côtés. Le coq ne fait désormais plus aucun complexe d’infériorité face à la rose.

Au fur et à mesure du XXème siècle, les rencontres deviennent de plus en plus houleuses et la rivalité en devient presque féroce. Le « crunch » éclabousse de toute sa classe l’un de ces moments de sport pas comme les autres, le feu d’artifice, le choc entre deux mêlées symbole d’une lutte de pouvoir entre nos deux nations alliées.

Certaines dates marquent encore les esprits. Février 92 : au Parc des Princes, le match est marqué par l’expulsion de deux joueurs français, du jamais vu dans l’histoire des Bleus. Le 21 mars 2015, à Twickenham, un match flamboyant comptabilise 12 essais entre les deux camps confondus, avec 90 points marqués au total. La rivalité entre les peuples se fait sentir sur la pelouse.

Mais pour le moment, place au direct. Après une première victoire écrasante contre l’Italie ce samedi (10-50), la France affrontera l’Angleterre au stade de Twickenham le 13 mars. Allez les Bleus !

 

Pour ne rien rater de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale