Samedi 28 novembre 2020

Interview : Gaby Duboisjoli, artiste franco-britannique à suivre !

Par Pauline Berger | Publié le 23/10/2020 à 10:57 | Mis à jour le 23/10/2020 à 12:34
Photo : C'était pas la bonne - Gaby Duboisjoli
Profile Pic Gaby Duboisjoli

Gaby Duboisjoli, chanteuse, compositrice et interprète franco-britannique, sort son premier single solo le 6 novembre 2020.

Nous avons voulu en savoir plus sur la création de la chanson C'était pas la bonne, sa vie dans la capitale britannique et ses futurs projets musicaux.

"Je voulais faire une version pour les Français aussi"

En réalité, ce ne sont pas un, mais deux singles qui sortiront dans les bacs le 6 novembre 2020. Tonight was not the one est la version anglaise de C'était pas la bonne. Gaby nous explique qu'il était important pour elle de garder un lien avec la France, où elle a vécu jusqu'à ses 17 ans avant de s'envoler pour la capitale britannique.

"En arrivant au ciné, j'avais écrit la chanson en entier"

Il n'a pas fallu à Gaby Duboisjoli plus de vingt minutes pour écrire les paroles et la mélodie de C'était pas la bonne. Le temps d'un trajet au cinéma m'explique-t-elle.

"C'était en janvier 2020. J'avais passé une mauvaise matinée, et j'avais un rythme et cette tournure de phrase dans la tête, some mornings are better than others. Il y a des matins qui sont meilleurs que d'autres en français, et il faut juste passer outre. J'ai commencé à la chanter dans ma tête, et en arrivant au ciné, j'étais à fond sur ce rythme."

Le single a ensuite été mixé par un producteur américain, qui a donné un style musical nouveau au morceau, inspiré par 212 d'Azealia Banks et Dem Beats de Todrick Hall. "C'est un single beaucoup plus dance que ce que j'avais imaginé, mais c'est parfait."

"C'était pas la bonne, c'est pas grave, on recommence"

Le single parle de résilience, un thème global qui fait à la fois écho à la vie personnelle de Gaby, mais aussi aux quotidiens de millions de personnes.

Chaque couplet parle d'une expérience différente. "D'une soirée en boîte alors que tu n'as pas envie de faire la fête, d'une journée entière où tu sais qu'il faut que tu te lèves mais tu n'as pas le moral, de liaisons amoureuses qui tombent à l’eau... Cela arrive à tout le monde, mais le plus important est de se lever le lendemain, et d'essayer encore."

Ce single résonne tout particulièrement cette année. "Pendant l'époque covid, la résilience est une qualité très importante. Ça fera du bien aux gens de rigoler un peu, se dire que l'année 2020 est un peu ratée, mais que l'année 2021 sera sûrement mieux."

Son premier single en tant qu'artiste solo

Avant le début de la pandémie, Gaby était chanteuse dans deux groupes différents. Suite à l'annulation des festivals et des concerts, elle a pu trouver le temps d'explorer le milieu de la production musicale. "J'étais choquée de la simplicité de faire de la musique. Grâce au logiciel de création musicale Ableton, je me suis rendue compte que je pouvais créer chaque mesure de chaque instrument moi-même, alors que je pensais qu'il fallait forcément que je collabore avec d'autres musiciens."

Un style musical aux nombreuses inspirations

"Comment décririez-vous votre style musical ? C'est une question que je me demande tous les jours !"

Le terme que Gaby utilise pour décrire son style est indie-pop, qui lui permet d'englober beaucoup de styles. "C'est trop difficile de rassembler ce que je veux faire dans une seule catégorie musicale."

"J'ai fait le conservatoire, j'adore la musique classique. Mais j'adore aussi sortir en boîte ! J'aime beaucoup le funk et j'ai chanté beaucoup de jazz quand je jouais avec mes anciens groupes."

De nombreux projets musicaux à venir ! 

L'année 2021 va être chargée pour la chanteuse franco-britannique ! Elle est actuellement en train de faire produire une démo, Can't wait for the 21, inspirée de Zero 7, Radiohead et Massive Attack. L'artiste souhaite également sortir un single par trimestre, sur le même modèle que C'était pas la bonne, entièrement créé par elle-même, mais produit professionnellement.

Réaliser un EP avec de vrais musiciens, enregistré en studio, fait aussi partie de ses objectifs musicaux de l'année prochaine. "Il y aura des trompettes, des trombones, du saxophone, ce sera beaucoup plus funky et soul."

"Mon rêve est de cibler les deux populations, française et anglaise, car c'est ce que je suis"

"Dès que j'ai eu mon bac, j'ai quitté la France, mais mes meilleurs amis et ma famille y habitent toujours. C'est important pour moi de garder un lien avec ce pays et ma région, la Picardie, en même temps que ma vie à Londres."

Est-ce que la capitale britannique, réputée pour son dynamisme et sa créativité musicale, vous a influencé ?

"À 100% !"

Gaby est originaire d'un village en Picardie d'une centaine d'habitants. "Quand j'étais jeune je rêvais de New York, New York, une grande ville, du bruit, des gens. Quand je suis arrivée à Londres à 17 ans en 2006, c'était New York New York pour moi."

"Les soirées, les concerts, les jam, le jazz... C'est incroyable. Il y a tout ce que tu veux à Londres, enfin surtout ce qu'il n'y a pas dans l'Aisne en Picardie, même si c'est une région magnifique !"

Gaby aimerait toutefois retourner vivre en France à un moment de sa vie, pourquoi pas à Paris, une ville également très riche d'un point de vue musical d'après l'artiste. "C'est un projet très vague encore mais c'est un rêve, absolument."

Nous vous donnons donc rendez-vous le 6 novembre 2020 pour la sortie de C'était pas la bonne ! Découvrez la chaîne youtube de Gaby Duboisjoli en suivant ce lien !

C'était pas la bonne - Gaby Duboisjoli
C'était pas la bonne - Gaby Duboisjoli

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nouvelle-Calédonie Appercu
SPORT

Wind-Surf : Sarah Hauser entre au Guinness World Records

La windsurfeuse Calédonienne Sarah Hauser entre au Guinness World Records pour la plus haute vague wind-surfée par une femme à 10,97 mètres de haut à Haiku, Hawaï, USA le 31 Décembre 2019.

Sur le même sujet