Dimanche 31 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Enfin une offre d’énergie 100% renouvelable pour les Londoniens

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 15/01/2020 à 10:49 | Mis à jour le 15/01/2020 à 17:53
Photo : Thomas Richter
londres power sadiq khan octupus énergie verte zero carbone

Les Londoniens peuvent enfin souscrire à une offre d’énergie 100% renouvelable ! Le Maire de Londres, Sadiq Khan, propose un partenariat avec la société Octupus Energy. La promesse : une ville “zéro carbone” d’ici à 2050.

 

En moyenne, les ménages londoniens dépensent £3.5bn en gaz et électricité par an. Pour changer cette tendance excessive, le Mairie propose des alternatives renouvelables aux ménages donnant lieu à £300 d’économie en moyenne sur leur facture annuelle. En partenariat avec Octupus Energy et Midcounties Co-Operative, la “Community Power” offre 10% de réduction sur l’offre régulière de EDF Energy, British Gas ou encore celle de E.ON UK, grâce notamment à l’accès à ces nouvelles énergies propres. Diminuant ainsi la part de carbone rejeté.

“Nous sommes fière de lancer London Power en partenariat avec la Mairie pour offrir aux Londoniens une offre d’énergie, en accord avec notre planète” annonce le CFO d’Octopus Energy, Stuart Jackson.

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

BONNES ADRESSES

Tariette ou comment procurer aux Londoniens un vrai apéro provençal !

Quoi de mieux pour clôturer ces belles journées de printemps qu’un apéro qui fleure bon la Provence ? Tariette vous livre sa nouvelle « box apéro » chez vous sous 24h. Voilà qui fait vraiment saliver 

Expat Mag

Lima Appercu

Pourquoi le confinement ne fonctionne pas au Pérou ?

Le Pérou est le premier pays en Amérique latine à avoir décrété l’état d’urgence (16 mars), mais il est malgré tout devenu le deuxième pays le plus touché par l’épidémie du Covid-19, après le Brésil.

Sur le même sujet