Vendredi 5 mars 2021

Donald Trump fait son entrée au Musée de Londres

Par Vanessa Arnal | Publié le 19/01/2021 à 17:02 | Mis à jour le 13/02/2021 à 12:04
Photo : Dave Lowe - UNSPLASH
trump londres musée ballon

Consacré à l’histoire de la capitale, le Museum of London va accueillir un ballon géant à l’effigie de Donald Trump. Déployé pendant plusieurs manifestations, ce ballon a parcouru un long chemin.

 

À 24 heures de la fin de son mandat présidentiel, Donald Trump, ou plutôt le ballon qui le représente, se voit offrir une place de choix au musée de Londres. Loin de la « special relationship » entre Boris Johson et le président américain sortant, cette initiative entreprise par le musée met en lumière les manifestations qui ont eu lieu contre ce dernier. Créé en 2018 par l’artiste britannique Matthew Bonner, le « Trump Baby » avait été déployé pour la première fois lors d’une visite du président américain au sein de la capitale britannique.

Après avoir essuyé un refus catégorique de la part du maire de Londres Sadiq Khan, les manifestants anti-Trump avaient créé une pétition. Signée par plus de 8.000 personnes, cette pétition bouleversa la tendance. Sadiq Khan acceptera finalement le premier survol de « Trump Baby » au-dessus du Parliament Square le 13 juillet 2018 en pleine visite du président américain sur le sol anglais. « Nous voulons être sûrs qu’il sache que toute la Grande-Bretagne le méprise et se moque de lui », se justifièrent des activistes. Le ballon géant devint par la suite un symbole de protestation et a parcouru le monde.

 

De l’Angleterre à la Floride

Le célèbre ballon a bien voyagé depuis sa naissance. Il fut utilisé lors de plusieurs manifestations autour du monde. En novembre 2018, le bébé gonflable fut même aperçu en Argentine un jour avant une réunion du G20 à laquelle le président américain sortant allait participer. En amont, le « Trump Baby » fit de nombreuses apparitions à travers les États-Unis durant différents rassemblements du parti républicain américain.

L’objet contestataire traversa plusieurs fois l’atlantique entre les États-Unis et le Royaume-Uni où il finit toujours par revenir. En juin 2019, il flotta dans les rues de la capitale britannique lors d’une manifestation anti-Trump avant de repartir sur le continent américain. En novembre 2019, le bébé géant se montra, accompagné de près de 200 manifestants, en Floride au cours d’un rassemblement impliquant le président américain. « Trump Baby » avait déjà survolé l’état de Floride plusieurs fois auparavant. Désormais, il compte s’installer définitivement à Londres.

 

Un intérêt historique pour le Musée de Londres

« En collectant ce bébé gonflable, nous pouvons marquer la vague de sentiments qui a submergé la ville et témoigner d’un moment particulier de la résistance », a expliqué Sharon Ament, la directrice du musée de Londres. Le « Trump Baby » fait donc partie intégrante de l’histoire britannique et se range aux côtés des éléments qui rappellent l’époque des suffragettes ou encore du mouvement Black Lives Matter.

Une nouvelle qui ravit l’équipe en charge du ballon géant. L’équipe perçoit cette initiative de la part du musée comme un moyen de perpétuer la symbolique de cet élément protestataire. « Nous espérons que le Trump Baby servira à rappeler la politique de résistance qui a été menée durant le mandat de Donald Trump », ont déclaré des membres de l’équipe du bébé gonflable. Le musée de Londres pourrait également accueillir un ballon géant à l’effigie du maire de la ville dans les prochaines semaines.

 

Pour ne rien perdre de l’actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics.

 

Nous vous recommandons

Vanessa Arnal - Journaliste

Vanessa Arnal

Étudiante en journalisme international. Voyageuse, ambitieuse et passionnée de photographie.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet