Alerte coup de vieux : la sortie du premier film Harry Potter va fêter ses 20 ans

Par Margaux Audinet | Publié le 16/11/2021 à 19:33 | Mis à jour le 16/11/2021 à 19:33
Photo : Wikimedia Commons
Le logo du premier volet de Harry Potter

Le 21 novembre 2001, les téléspectateurs découvraient au cinéma le jeune sorcier adoré de toutes et tous. Mais Harry Potter à l’école des sorciers, c’est aussi des anecdotes plus ou moins connues !

 

Voilà 20 ans que le premier volet de l’adaptation des livres à succès de J.K. Rowling est sorti sur les grands écrans. Pour l’occasion, de nombreux cinémas rediffusent le film culte, pour le plus grand plaisir de ses adeptes. Mais avant de courir en salle armés de pop-corn pour retrouver toutes vos scènes préférées de Harry Potter 1, il est temps d’en apprendre plus sur le premier volet de la saga, dont la réalisation a donné lieu à de nombreuses anecdotes.

 

Steven Spielberg a failli être le réalisateur de Harry Potter à l’école des sorciers

Le réalisateur de Jurassic Park et E.T est habitué des films familiaux à succès, et il s’est vu proposer la réalisation du premier volet des aventures de Harry Potter. Après avoir travaillé dessus pendant six mois, il s’est rétracté car il ne se sentait pas prêt à réaliser un film autant orienté pour les enfants. Pourtant, il avait conscience du succès des livres et savait que le film allait exploser : au final, Harry Potter à l’école des sorciers est devenu le film le plus rentable de l’année 2001, avec 974 milliards de dollars au box-office mondial rapportés lors de sa première diffusion.

 

L’acteur d’Albus Dumbledore a refusé le rôle à trois reprises

Richard Harris a interprété Albus Dumbledore, le directeur de Poudlard, dans le premier volet de la saga. Initialement, il ne voulait pas participer au film malgré les offres croissantes faites par les réalisateurs, car accepter impliquerait de devoir prendre part aux films suivants, et l’acteur n’imaginait pas les dernières années de sa vie ainsi. Après trois refus, sa petite-fille l’a menacé de ne plus lui adresser la parole s’il n’acceptait pas de jouer le rôle de Dumbledore : une stratégie qui a payé !

 

Robin Williams, lui, aurait bien aimé pouvoir participer au film

L’une des conditions de l’auteure des livres, J.K. Rowling, était que le casting soit entièrement britannique. Alors que Robin Williams a immédiatement fait savoir son grand intérêt pour le rôle de Hagrid, sa nationalité américaine l’a empêché de réaliser sa volonté de jouer dans la saga Harry Potter. Finalement, c’est Robbie Coltrane qui a donné vie au demi-géant, gardien des clés et des lieux de Poudlard.

 

 

Les hiboux ont eu besoin d’un entraînement intensif

La réalisation des films Harry Potter a fait appel à de nombreux animaux, et en particulier un nombre incalculable de hiboux et chouettes. Ces dernières, qui jouent un rôle clé dans la distribution du courrier magique, et notamment les fameuses lettres d’admission à Poudlard, ont eu besoin d’un entraînement de longue haleine pour être à la hauteur de la saga à succès. Les oiseaux ont eu besoin de six mois d’entraînement, seulement pour apprendre à tenir des lettres dans leur bec afin de les délivrer à leur propriétaire sorcier.

 

Le célèbre festin n’était pas aussi appétissant pour les acteurs

Dans le grand hall où les élèves des quatre maisons de Poudlard se retrouvent pour les repas, on salive toujours devant des festins immenses qui apparaissent magiquement sur les tables. Ils donnent faim à l’ensemble des téléspectateurs, et pourtant, les coulisses sont moins gourmandes. Une fois disposés, les plats sont restés en place sur le tournage pendant quatre jours ! Au bout d’un certain temps, l’odeur était apparemment extrêmement forte et embaumait l’ensemble de la pièce où étaient tournées ces scènes.

Le festin dans la grande salle de Poudlard
Capture d'écran Youtube

 

Un nom différent en fonction des pays ?

Bien qu’en France, le film soit nommé Harry Potter à l’école des sorciers, le titre original du film et du livre était Harry Potter and the Philosopher’s Stone. Partout… Sauf aux États-Unis, où le titre a été modifié. Dans le pays de l’oncle Sam, les téléspectateurs regardent Harry Potter and the Sorcerer's Stone, ce qui a nécessité de réaliser les scènes en doublon lorsque le fameux nom de la pierre de résurrection était mentionné.

 

 

De vrais devoirs pour les étudiants !

La réalisation du film Harry Potter était synonyme de la participation d’un grand nombre d’enfants et d’adolescents de tout âge. Ces derniers se sont vu demander de véritablement faire leurs devoirs lorsqu’ils tournaient des scènes en train d’étudier, dans un souci de réalisme. On peut imaginer que cela n’a pas forcément plu aux jeunes acteurs, qui imaginaient sûrement pouvoir être à l’école des sorciers sans en faire les frais !

 

Des lentilles vertes et des fausses dents ?

Dans la saga de livres, Harry Potter a de magnifiques yeux verts qui ressemblent en tout point à ceux de sa mère. C’est d’ailleurs ce que lui font remarquer la plupart des gens qu’il rencontre, lorsque ceux-ci ont connu Lily Potter. Daniel Radcliffe, qui interprète le personnage principal du film, a les yeux bleus, l’équipe du film a donc voulu lui mettre des lentilles de contact vertes. Toutefois, une seule scène a finalement été filmée avec les fameuses lentilles, qui faisaient terriblement souffrir le jeune homme. Il en va de même pour Hermione, dont le personnage avait originellement des dents immenses. Chris Colombus, après avoir donné une chance aux fausses dents, a abandonné l’idée en réalisant qu’il serait trop compliqué pour Emma Watson de donner la réplique à ses collègues affublée de tels rajouts.

 

Rupert Grint a fait preuve d’originalité pour obtenir le rôle de Ron

Pour se démarquer des autres, l’acteur de Ronald Weasley a fait preuve d’ingéniosité pour décrocher son rôle. Devant faire parvenir à l’équipe du casting une vidéo filmée au préalable, il a décidé d’en réaliser une qui sorte de l’ordinaire. Il a donc fait le choix de se déguiser en sa professeure de théâtre et de rapper pour expliquer ses motivations pour le rôle. Une initiative qui a plu, puisque Rupert Grint est devenu le visage du meilleur ami rouquin de Harry et Hermione.

Hermione apprend à Ron à faire le sort Wingardium Leviosa
Capture d'écran Youtube

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale