Coronavirus : une centaine de cas confirmés à Londres

Par Fiona Barrile | Publié le 11/03/2020 à 12:20 | Mis à jour le 11/03/2020 à 12:31
Photo : Dimitri Karastelev / Unsplash
Londres Royaume-Uni coronavirus panique propagation épidémie

Au Royaume-Uni, le virus continue à se propager. Presque 26 000 personnes ont été testées dans le pays et 373 cas sont à présent confirmés. Et alors que six d’entre-eux sont décédés récemment, la panique menace ...

 

La panique engendrée par le coronavirus entraîne de nombreuses réactions drastiques de la part de la population. Notamment dans les supermarchés, où les clients sont prêts à vider les rayons. Une réaction notamment due aux propos de la Public Health England, alors qu’elle encourageait les habitants du Royaume-Uni à « planifier à l’avance », au cas où ils étaient amenés à devoir s’isoler chez eux. De grandes enseignes telles que Tesco, Asda, et Waitrose ont donc commencé un rationnement sur certains articles, tant sur Internet que dans les magasins. Les restrictions concernent, pour le moment, le papier de toilette, le savon, les pâtes, le lait pasteurisé et les savons antibactériens pour les mains. D’autres supermarchés comme Morrisons et Sainsbury, n’ont pas encore entrepris ce type de mesure.

 

Londres supermarchés rationnement Royaume-Uni panique
Le savon pour les mains et le papier de toilette sont difficiles voire parfois impossibles à trouver. Photo : Laurent Colin

 

Une augmentation des isolements professionnels

Le gouvernement a décidé de continuer sa phase de confinement. Mais s’il devait passer à la phase de « ralentissement », il privilégierait l’isolement de la population. En effet, afin de réduire le nombre de cas, il encouragera les personnes capables de travailler à domicile à rester chez elles, espérant ainsi éviter qu’elles contractent le coronavirus. De ce fait, le gouvernement espère aider les hôpitaux à ne pas être submergés. Mais, bien que la mise en place de cette stratégie soit retardée par le ministère, plusieurs entreprises britanniques ont déjà pris les devants, en demandant à leurs employés de travailler chez eux. Parmi les professionnels de la santé, les avis divergent sur le sujet, mais le Département de la Santé a assuré que, pour le moment, les compagnies n’ont pas besoin d’envoyer leurs employés à domicile, tant qu’ils ne sont pas suspectés d’avoir le coronavirus.

Si vous souhaitez poser des questions relatives à la santé, un webinaire organisé par L’Alliance Solidaire des Français de l’Étranger, avec le docteur Mathilde Konczynski, est prévu ce jeudi 12 mars. Plus d’informations ici.

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale