TEST: 2269

Les actions des chauffeurs de taxi pour combattre le coronavirus

Par Fiona Barrile | Publié le 06/03/2020 à 12:47 | Mis à jour le 06/03/2020 à 12:52
Photo : Redwoods of Heathrow
coronavirus Londres Royaume-Uni mesures taxis

Alors que le Royaume-Uni fait état d’un premier mort du coronavirus, les compagnies de taxi londoniennes prennent les devants, afin d’éviter la transmission du Covid-19 parmi leurs passagers.

 

Mercredi 4 mars, un patient d’un certain âge a été admis aux urgences de Reading, dans le Berkshire. Bien qu’il n’en était pas à sa première visite, l’individu présentant plusieurs problèmes de santé et cette fois-ci, c’est le coronavirus qui l’y a conduit. L’homme à la santé fragile n’a pas survécu au Covid-19 et est décédé dans les heures qui ont suivi son arrivée, d’après le Royal Berkshire NHS Trust. Il est le premier mort du coronavirus au Royaume-Uni. À l’heure actuelle, le pays a 116 cas confirmés.

Afin de ralentir la propagation du virus, de nombreuses mesures ont été mises en place. Mardi 3 mars, une nouvelle politique de nettoyage a été transmise aux sociétés de transport. Et à Londres, les entreprises de taxi la prennent très au sérieux. Notamment celles de l’ouest de la capitale, dont les conducteurs transportent de nombreux passagers, qui souhaitent être déposés ou récupérés à l’aéroport de Heathrow. Ainsi, dans les compagnies de Redwoods of Heathrow et West Drayton, les chauffeurs nettoient toutes les parties de leur véhicule, avec lesquelles les clients ont été en contact. Cela inclut les poignées de portes et l’intérieur des sièges. Un nettoyage exécuté régulièrement avec un spray anti-bactérien.

Fiona Barrile, Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice

Fiona Barrile

Étudiante en deuxième année de Master à l’Ecole du Journalisme de Nice.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale