Mercredi 24 avril 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

LONDRES ET VOUS - Philippe Auclair :" Ici, on est jugé sur pièce"

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 24/03/2009 à 01:00 | Mis à jour le 13/11/2012 à 13:29
Journaliste à la BBC depuis 15 ans, Philippe Auclair officie également pour France Football et RMC, tout en terminant une biographie sur Eric Cantonna. Il aime de Londres son horizontalité et sa vitalité

Philippe Auclair ou Louis Philippe, tout dépend des casquettes : journaliste, chanteur, écrivain et même doublure si l'occasion se présente. Cet homme là touche à tout sans pour autant que sa vie ressemble à un grand bazar. Au contraire. Il incarne même à merveille le modèle anglais qui permet de s'essayer à ce qui nous tente et de percer si on fait les choses bien. Car aussi incroyable que cela puisse paraître Philippe Auclair est spécialisé en "foot, art, politique et musique", ce qui en France ne serait pas possible.
Embauché à la BBC après avoir répondu à une interview sur sa musique, il y travaille 15 ans. Aujourd'hui c'est pour France Football et RMC qu'il officie. Alors qu'il est en train de finir une biographie d'Eric Cantonna en anglais, il prend le temps de répondre aux questions du petitjournal.com
Musique, foot, art ou politique, Philippe Auclair est un grand curieux (photo David O'Driscoll)
Depuis combien de temps vivez-vous à Londres?
Je suis arrivé en décembre 1986 et j'ai débuté comme journaliste à la BBC à l'automne 87.

Dans quel quartier habitez-vous?
Dans le quartier de Shepherd's Bush. Je n'ai jamais changé. C'est le quartier de ma femme.

Cela vous plaît?
Oui, j'ai beaucoup d'amis ici. Et puis j'aime l'horizontalité de Londres. Il y a un grand brassage social et ethnique. Dans chaque quartier on peut trouver de grandes propriétés, des HLM ou des logements étudiants. J'apprécie aussi la grande vitalité de la vie musicale et de la presse.

Professionnellement que retirez-vous de cette expérience?
On est jugé sur pièce, c'est l'avantage de cette culture. On voit ce que tu peux faire et après on regarde tes diplômes. C'est comme ça que je me suis retrouvé journaliste alors que je n'avais fait aucune école et que je sortais de Sup' Philo. Ma drôle de carrière n'est possible que dans cette ville.

Londres en une phrase?
Liberté!

Vous ne vous y êtes jamais fait?
Au fait que dés qu'il y a 5 cm de neige il n'y a plus de bus! L'absence de service public est quelque chose de difficile à comprendre en tant que Français.

Vous regrettez?
Certains amis.

Un bon plan?
J'en ai plein. Par exemple : ce pays est super pour les cueilleurs de champignons, puisque personne ne les ramasse ! Wimbledon est génial pour ça. N'oubliez jamais de sortir avec un petit sac!

Un plat pour épater vos amis anglais?
J'étais cuisinier quand je vivais à Bruxelles. Je suis plutôt fier de mon confit maison et puis je suis costaud en champignons.

La mot anglais que vous aimez-bien?
Elbow. J'aime bien sa sonorité., il reflète une idée de courbe.

Vous chantez avec?
Généralement je travaille sur des compositions, alors je les ai en tête car je pense aux arrangements.

Votre équipe préféré?
Arsenal et ce depuis 1979.

Propos recueillis par Sana Sbouai (www.lepetitjournal.com - Londres) mardi 24 mars 2009

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet