Jeudi 3 décembre 2020

INSTITUT FRANÇAIS – Un organisme centenaire d’où rayonne la culture française au Royaume-Uni

Par Lepetitjournal Londres | Publié le 25/04/2016 à 21:06 | Mis à jour le 25/04/2016 à 21:13

 

Fondé en 1910 par Marie D'Orliac alors que celle-ci n'avait que 20 ans, l'Institut français du Royaume-Uni continue de s'imposer comme un haut lieu de diffusion de la culture française. Néanmoins, la diversité de ses missions est souvent méconnue. Pour les néophytes, mais aussi pour les utilisateurs qui n'en connaissent qu'une facette, LePetitJournal.com Londres s'est penché sur la question.

Situé au c?ur du quartier français de South Kensington à Londres, le bâtiment art-déco fait partie du paysage familier des expatriés installés aux alentours, un public acquis à l'Institut. Mais dès lors que l'on s'éloigne de ce périmètre, sa programmation semble moins bien connue, voire sous-estimée.

La diplomatie culturelle, fleuron de la France

La Culture reste notre arme diplomatique la plus efficace : notre langue, nos artistes, notre mode de vie séduisent. La France a d'ailleurs été pionnière en matière de politique culturelle à l'étranger ; l'Institut français de Londres est l'un des plus anciens, apparu bien avant les Instituts Goethe (Allemagne), Cervantès (Espagne) et Confucius (Chine). Avec plus de 200 000 visiteurs annuels, il se distingue de la plupart des autres Instituts, notamment grâce à son cinéma... mais pas uniquement ! Les cours de langue connaissent un franc succès, la médiathèque compte de nombreux adhérents et le taux de fréquentation des événements culturels est en constante hausse : record battu cette année pour les trois festivals de l'Institut, le South Ken Kids Festival, Totally Serialized et It's All About Piano

En théorie, ces pôles d'action sont tournés vers un public anglophone. En pratique on se rend compte que la demande est presque aussi forte du côté british ? pour qui notre culture reste synonyme de qualité ? que du côté français ? désireux de rester en contact avec ses racines. 

Le travail moins visible de l'Institut, lobbying et traduction 

Institut, Français, Londres, cinéma, South, Kensington, quartier, organisme, culture, française, bistrot, accueil, francophones, britanniquesMalgré la proximité géographique, le marché britannique reste toutefois difficile d'accès pour les productions culturelles françaises, qui n'ont pas la force de frappe commerciale de leurs homologues américains. Le challenge de l'Institut français ? Répondre à la demande des Britanniques ET des Français en facilitant l'export de nos artistes (création d'un réseau et soutien financier), et en rendant accessible une offre d'?uvres diversifiée et de qualité. 

Si les départements du livre, du théâtre et des arts visuels sont moins visibles dans la programmation, ils n'en sont pas moins très actifs auprès des organismes de traduction (Burgess Translation programme, Cross Channel Theatre) et entretiennent des contacts avec tous les grands théâtres et galeries londoniennes. 

Une programmation trop élitiste ?

Or, c'est souvent cette réputation que les français de Londres interrogés remettent en cause. Selon eux, la programmation de l'Institut est certes « de qualité », mais parfois « un peu élitiste ». Elle correspondrait plus à l'image qu'ont les Britanniques de notre pays qu'à la réalité. Ainsi, les films les plus populaires au box-office en France seraient souvent absents de l'écran du Ciné Lumière. 

Cependant, après une étude plus détaillée du calendrier de l'Institut, les personnes interrogées reconnaissent être agréablement surprises par la diversité de l'offre. Pour les cinéphiles, rendez-vous prochainement sur Lepetitjournal.com Londres avec la programmatrice du Ciné Lumière, qui dévoilera les tendances 2016 et la façon dont les choix sont opérés.

Pour résumer : trois bonnes raisons d'aller à l'Institut français

Institut, Français, Londres, cinéma, South, Kensington, quartier, organisme, culture, française, médiathèque, bibliothèque, bistrot- Une programmation éclectique accompagnée d'une grande variété de documents (livres, DVD, CD), à consulter sur place, dans la magnifique salle de lecture récemment rénovée, ou à emporter. De plus, le réseau de l'Institut français permet souvent de rencontrer des personnalités inaccessibles en France. Les derniers en date ? Riad Sattouf et Vincent Lindon. Et prochainement ? Daniel Cohn Bendit et Lilian Thuram.

- Des prix inférieurs aux cinémas londoniens (comptez entre 5 et £10 pour une séance de cinéma) et aussi une multitude d'activités « jeunesse » gratuites (rendez-vous prochainement sur LePetitJournal.com Londres pour un focus sur la programmation Kids de l'Institut français).

- Un lieu central et accessible, ouvert à tous et encore plus agréable grâce aux récentes rénovations (Bibliothèque jeunesse, salle de lecture), sans oublier le Bistrot pour prendre un café ou déjeuner.

Le saviez-vous?

Pendant la première guerre mondiale, l'Institut a servi d'école aux enfants des familles réfugiées à Londres, c'est ce qui a donné naissance au Lycée Charles de Gaulle actuel. Mais si ce dernier a pris le nom du général de la France Libre, c'est bien parce que ses locaux et ceux de l'Institut ont accueilli les quartiers généraux des Forces aériennes françaises libres à partir de 1940. 

Un corpus de textes réunis par V.Dupray sous le nom de « Londres sur Seines, Une histoire de l'Institut français du Royaume-Uni (1910-1980) » retrace les différentes étapes de cette vénérable institution.

Mathilde Dumazet (www.lepetitjournal.com/londres), le 25 avril 2016

Infos pratiques :

Institut français du Royaume-Uni 

17 Queensberry Place, London SW7 2DT / Métro : South Kensington

Site web : http://www.institut-francais.org.uk/

Contact 020 7871 3515 / box.office@institutfrancais.org.uk

>> A lire prochainement sur LePetitJournal.com : un entretien avec la programmatrice du Ciné Lumière et un focus sur la programmation Kids de l'Institut français.

 

lepetitjournal.com londres

Lepetitjournal Londres

Média de référence des français et francophones de la capitale britannique. Actu, bons plans, bonnes adresses...
0 Commentaire (s)Réagir

Expat Mag

Nathalie Ribette - "L'impact du virus a été énorme sur Sing'theatre"

Lauréate du Trophée Culture/Art de vivre des Trophées des Français de l’étranger 2020 organisés par le petitjournal.com, Nathalie Ribette s’efforce de maintenir ses activités malgré le contexte actuel

Sur le même sujet