Lundi 14 octobre 2019
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Comment circuler entre la France et le Royaume-Uni après le Brexit ?

Par Manon Heckmann | Publié le 12/02/2019 à 15:20 | Mis à jour le 15/02/2019 à 12:28
Comment circuler entre France et Royaume-Uni après Brexit passeport carte d'identité visa

Voici les dernières informations communiquées par le consulat général de France à Londres.

Si un accord est conclu : Si un accord de sortie est conclu entre le Royaume-Uni et l'Union européenne, le régime de circulation actuel restera le même : présentation d'un passeport ou d'une carte nationale d'identité en cours de validité biométrique, pas de visa nécessaire. De plus, les Européens titulaires du settled status ou pre-settled status bénéficieront quoi qu'il arrive de ces conditions de circulation jusqu'au 31 décembre 2025.

Si aucun accord n'est conclu : Le gouvernement britannique a déclaré que les cartes nationales d'identité des pays de l'Union européenne seront suffisantes pour entrer au Royaume-Uni et ce jusqu'au 31 décembre 2020 inclus. Ainsi tous les ressortissants français/européens pourront voyager outre-Manche avec un passeport ou une carte d'identité. En revanche à partir du 1er janvier 2021 il est possible qu'un passeport soit indispensable pour se rendre sur le territoire britannique. Quoi qu'il advienne, les ressortissants européens n'auront pas à se procurer de visa pour les séjours de moins de trois mois.

image1-6

Manon Heckmann

Rédactrice pour LePetitJournal.com de Londres, étudiante à l’école de journalisme ISCPA de Lyon
0 Commentaire (s)Réagir

Communauté

ENVIRONNEMENT

« Good Food Cities » : les légumes sur le devant de la scène

Après avoir oublié les pailles en plastique, abandonné la voiture pour prendre les transports en commun, vous pouvez aussi lutter contre le changement climatique en vous réconciliant avec les légumes.

Expat Mag

TÉMOIGNAGES

Je suis atteint du virus de l’expatriation, c’est grave ?

Rentrer en France ? Pour certains expatriés, cette perspective n’est pas une option, tant ils ont pris goût à la vie à l’étranger et à son lot de découvertes et opportunités professionnelles.