Boris Johnson a rencontré Volodymyr Zelensky en Ukraine

Par Léonie Bayon | Publié le 11/04/2022 à 15:58 | Mis à jour le 11/04/2022 à 16:07
Photo : Présidence ukrainienne - Wikimedia commons
rencontre entre Boris Johnson et Volodymyr zelensky

Samedi, Boris Johnson est venu en visite surprise en Ukraine, parcourant les rues meurtries de Kiev en compagnie de Volodymyr Zelenski. Un acte symbolique dans le soutien apporté par le Royaume-Uni, grandement apprécié par le président ukrainien.

 

Boris Johnson n’avait pas annoncé sa visite au préalable. Vendredi, c’est Ursula Von Der Leyen, Présidente de la Commission européenne, qui s’était rendue à Kiev et à Boutcha pour apporter son soutien. Boris Johnson, lui, est le premier dirigeant du G7 à se rendre en Ukraine.

 

Johnson promet davantage de moyens militaires à l’Ukraine

Sans équipement de protection, les deux chefs d’Etat ont déambulé dans les rues de la capitale ukrainienne, saluant quelques passants restés là. Le Premier ministre britannique en a profité pour « saluer la bravoure du peuple ukrainien » et poser les jalons de nouvelles mesures contre la Russie.

 

Lors d’une conférence de presse organisée à l’issue de la journée, le Premier ministre a promis à son homologue ukrainien de nouvelles armes. Un nouvel arsenal qui s’ajoute à toutes les armes que fournit déjà le Royaume-Uni depuis le début de l’invasion russe. 

 

Parmi les nouvelles aides, le Royaume-Uni a promis cent-vingt blindés et missiles antinavires. Il a par ailleurs assuré poursuivre les efforts pour « intensifier semaine après semaine la pression sur la Russie » en mettant en place de nouvelles sanctions économiques. Pour espérer peser dans l’isolement économique de la Russie, Johnson assure vouloir poursuivre les sanctions à l’encontre des oligarques tout comme le gel des avoirs des banques russes. Il s’est aussi engagé samedi à stopper l’utilisation des hydrocarbures russes. D’ici fin 2022, le Royaume-Uni n’importera plus de pétrole russe.

 

Vers un embargo de l’énergie russe ?

Boris Johnson a rappelé vouloir travailler de concert avec ses partenaires occidentaux et a réaffirmé sa position de contact privilégié avec Volodymyr Zelenski. Ce dernier, appelant à des sanctions plus lourdes, a convié les pays occidentaux à « suivre l’exemple du Royaume-Uni ». Parmi ses demandes, une augmentation des armes fournies, alors qu’encore beaucoup d’Etats demeurent réticents à cette idée. Mais le Président ukrainien appelle les pays occidentaux à se coordonner et à imposer un embargo total sur l’énergie russe, alors que certains pays, comme l’Allemagne, en sont partiellement dépendants.

 

 

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale