Boris Johnson : et maintenant, l’anniversaire en plein confinement

Par Léonie Bayon | Publié le 25/01/2022 à 17:30 | Mis à jour le 26/01/2022 à 12:37
Photo : Jannes Van Den Wouwer Wod - Boris Johnson caricaturé en clown
Johnson Londres tête de clown dans une manifestation

ITV a révélé hier que Boris avait fêté son anniversaire le 19 juin 2020 à Downing Street, en plein confinement. Une énième révélation accablante pour le Premier ministre, déjà dans la tourmente depuis début janvier. Boris Johnson est définitivement dans une mauvaise passe.

C’est la pire crise depuis le début de son mandat, crise dont il ne semble pas parvenir à se défaire. Après les révélations sur des fêtes organisées à Downing Street, il semblerait qu’il ait aussi fêté son anniversaire avec ses proches, alors que les Britanniques étaient confinés. La police a ouvert une enquête.

 

Un anniversaire qui ne passe pas

Boris Johnson pourrait bien jouer son futur à la tête du pays dans les prochaines semaines. Alors que les rassemblements étaient strictement interdits, le Premier Ministre aurait accueilli une trentaine de personnes au 10 Downing Street. Cette nouvelle est presque à peine un scoop tant les révélations quant aux apéros tenus au cabinet du Premier ministre pleuvent depuis le début de l’année au Royaume-Uni.

Son Cabinet se défend d’une soirée de « moins de dix minutes » réunissant uniquement les membres de son équipe. Mais la chaine de télévision britannique a aussi révélé qu’une soirée aurait été organisée par la suite, cette fois-ci incluant les proches du Premier ministre, ce que le porte-parole du gouvernement dément formellement. Cela dit, pas sûr que le peuple anglais ait encore véritablement confiance en la parole de BoJo, qui avait maintenu vertement son innocence avant de lamentablement avouer s’être bel et bien rendu à l’une soirée tenue à Downing Street en plein confinement.

 

Une nouvelle révélation qui affaiblit encore davantage le Premier Ministre

De plus en plus de voix s’élèvent pour réclamer la démission de Boris Johnson. Même dans le camp conservateur, Johnson perd le soutien de certains de ses alliés. Le député David Davis appelle le Premier Ministre à partir, et il n’est pas le seul. Pour l’instant, Johnson bénéficie d’encore assez de soutiens pour éviter un vote de défiance au Parlement et appelle au calme en attendant les conclusions de l’enquête.

Boris Johnson était déjà très critiqué pour sa gestion de la crise sanitaire. En cause notamment, sa décision particulièrement tardive de confiner le pays alors que tous ses voisins européens l’avaient déjà instauré. Alors, ses élucubrations passent mal auprès de la population britannique. La police, qui avait jusque-là jugé inutile de mener une enquête, a décidé de sauter le pas, marquant un tournant dans la descente aux enfers du blond platine.

Léonie Bayon journaliste stagiaire à Londres

Léonie Bayon

Etudiante à Sciences Po en stage à la rédaction. Passionnée et aspirante journaliste.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale