TEST: 2269

Après la fête de Noël, la « pizza party » du gouvernement pendant le confinement

Par Margaux Audinet | Publié le 17/12/2021 à 13:14 | Mis à jour le 17/12/2021 à 16:47
Photo : Flickr - Andrew Parsons
Boris Johnson et Matt Hancock à une réunion

C’est un nouveau coup de massue pour le gouvernement britannique : selon une source, une « pizza party » aurait été organisée à Downing Street le 15 mai 2020, en plein confinement national.

 

Depuis plusieurs semaines, Boris Johnson est dans la tourmente : son gouvernement est accusé d’avoir organisé plusieurs fêtes en fin d’année 2020, alors que la population britannique n’avait pas le droit de se réunir pour lutter contre le Covid-19. Ces écarts en pleine pandémie font scandale au Royaume-Uni, et sont maintenant alimentés par une nouvelle révélation. Une autre fête aurait été organisée en mai, après une conférence de presse à Downing Street.

 

Faire la fête pour célébrer d’avoir « vaincu » le Covid-19

Selon la source qui a participé à une enquête conjointe du Guardian et de The Independent, environ vingt membres de l’équipe de Downing Street on organisé une « pizza party » le 15 mai 2020. Alors que le pays était en plein confinement national, une conférence de presse avait été tenue par le ministre de la Santé Matt Hancock, qui avait exhorté la population à « rester chez soi autant que possible », et de « respecter les règles ». Après cette prise de parole, les collaborateurs ont bu du vin et des spiritueux et ont partagé de la pizza ; certains au sein des bureaux du n°10, et d’autres dans les jardins. Cette source déclare que Boris Johnson était de la partie, passant environ quinze minutes avec ses collègues, plaisantant à un collaborateur qu’ils méritaient un verre pour avoir « vaincu » le coronavirus.

A ce moment-là, le Royaume-Uni appliquait un confinement national strict, et seules deux personnes de foyers différents avaient le droit de se retrouver en extérieur, à une distance de deux mètres. Les Britanniques s’indignent de ce qu’ils considèrent comme une justice à deux vitesses, où les politiques flotteraient au-dessus des lois au mépris de la population.

 

Les réactions des porte-paroles de Boris Johnson et Matt Hancock

A ce sujet, le porte-parole du Premier ministre a répondu : « Pendant les mois d’été, le personnel de Downing Street utilise régulièrement le jardin pour certaines réunions. Le 15 mai 2020, le Premier ministre a tenu une série de réunions tout au long de l’après-midi, dont une brève rencontre avec le ministre de la Santé de l’époque et son équipe dans le jardin après une conférence de presse. » Il ajoute que « le Premier ministre s’est rendu à sa résidence peu après 19 heures. Un petit nombre de membres du personnel tenus d’être au travail sont restés dans le jardin de Downing Street pendant une partie de l’après-midi et de la soirée. »

Toutefois, un porte-parole de Matt Hancock a considéré la déclaration de cette source comme n’étant « pas vraie ». Selon sa version des faits, « après la conférence de presse, qui s’est terminée vers 17h53, Matt a fait un compte rendu à sa propre équipe, puis s’est rendu dans le jardin de Downing Street pour faire un compte rendu au Premier Ministre. Il a quitté Downing Street à 18h32 et est retourné au ministère de la Santé et des Soins sociaux. »

 

Des semaines tourmentées pour le Premier ministre

Ces révélations tombent au plus mal pour Boris Johnson, qui fait déjà face à de nombreuses accusations depuis plusieurs semaines. Des rapports ont divulgué l’organisation de fêtes aux quartiers généraux du gouvernement britannique pendant le confinement l’hiver dernier. Parmi elles, la fête de Noël le 18 décembre 2020, où les membres de l’équipe ont partagé du vin et du fromage en s’offrant des cadeaux ‘secret santa’. Downing Street a d’abord nié que cet évènement se soit produit… Avant qu’une vidéo soit apparue montrant des officiels du gouvernement blaguer à propos de cette fête quatre jours plus tard. Dans la continuité de ces accusations, Allegra Stratton, ancienne attachée de presse de BoJo, a démissionné de son poste de porte-parole de la COP26.

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale