TEST: 2269

Baby Brexit… l’autre naissance qui se fait attendre

Par Marie Colombier | Publié le 30/04/2019 à 19:17 | Mis à jour le 30/04/2019 à 22:33
Photo : @ Ryan Franco
baby Brexit Londres Royaume-Uni Europe Union Européennes élections Theresa May parti Travailliste Brexit Party référendum

Une partie du pays retient son souffle. L’autre n’en peut plus d’attendre ! Baby Brexit n’est toujours pas là. Et la mère est pourtant persévérante… elle a déjà essayé d’accoucher trois fois. Ce doit être le karma : ce n’est pas le bon moment.

D’ailleurs Theresa a dû se dire la même chose puisqu’elle a accepté de chercher un nouveau projet de naissance avec un père adoptif. Elle est donc toujours en travail.

Selon des bruits de couloir, les discussions entre le gouvernement et le parti travailliste ne sont pas vraiment concluantes. Le parti travailliste reproche au gouvernement de ne pas avoir fait de compromis sur la relation future entre le RU et l’UE. Le gouvernement proposerait simplement un renforcement des normes environnementales et des droits des travailleurs dans la législation de transposition de l’accord de retrait. On devrait en savoir plus cette semaine.

Pour le moment, le travail ne semble donc pas suffisamment efficace pour déclencher l'accouchement… et mettrait en péril la naissance du Baby Brexit.

Ceci se reflète dans la campagne pour les Européennes. Certains remettent en cause la conception même du Baby Brexit. Doit-il naître ou non ?! Un véritable retour en 2016…

Le Brexit party de Nigel Farage se veut être le parti du Brexit. Le parti qui mettra enfin en œuvre les résultats du référendum de 2016. Evidemment, les Brexiters du parti conservateur rallient le mouvement. Le Brexit Party est en tête des sondages.

Le parti travailliste est divisé. Il s’est engagé à sortir de l’UE et à trouver un accord de compromis avec le gouvernement. Mais aujourd’hui nombreux sont ceux au sein du parti qui demandent un vote populaire. La commission nationale du parti va trancher aujourd’hui.

Le parti conservateur est encore plus divisé… les Brexiters ont rejoint Nigel Farage, les autres voient l’alliance avec Corbyn comme une trahison ultime et souhaitent voir Theresa May partir rapidement.

Quant au nouveau parti indépendant, il demande un second référendum en espérant annuler le Brexit.

Si la mère espérait trouver un nouveau projet de naissance pour éviter les Européennes… cela semble désormais bien compromis. On va avoir droit à un replay de 2016. Peut-être devrait-elle suivre les conseils et faire comme le géniteur… prendre ses jambes à son cou !

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale