TEST: 2269

Au XVII ème, une épidémie de peste bubonique avait décimé Londres

Par Mathieu Marais | Publié le 01/04/2020 à 15:37 | Mis à jour le 02/04/2020 à 11:16
Photo : Wikimedia
Londres Peste épidémie

La grande peste (The Great Plague) de Londres est la dernière grande épidémie au Royaume-Uni, on parle de plus de 100 000 décès soit environ 20 % de la population.

 

Dans le courant de l'année 1663, les autorités anglaises sont alertées d’une épidémie de peste qui touche Amsterdam. Petit à petit, la maladie se propage en Angleterre et commence à toucher les plus pauvres, mais personne ne s’en préoccupe.

 

L'épidémie s'étend et fait des ravages

En mai 1665, les autorités commencent à prendre des mesures, et l'isolement de certains quartiers est mis en place. En l’espace d’un mois le nombre de morts explose et les Londoniens les plus riches s’enfuient par milliers à la campagne. Seuls les mendiants, les domestiques et les plus pauvres restent. La ville est foudroyée par la peste, et en une semaine l’épidémie fait 8 000 victimes. Les familles des contaminés sont enfermées avec eux et des croix rouges ou blanches sont dessinées sur la porte avec l’inscription Lord Have Mercy, « Seigneur prend pitié ».

Peste épidémie Londres population décès

 

Un tardif retour à la normale

Il faudra attendre le printemps de l’année 1666 pour que les habitants reviennent au fur et à mesure et que l’épidémie cesse de se propager. Les données de l’époque font état de 70 000 décès pour l’année 1665, mais selon les historiens, on serait plus proche des 100 000 victimes…

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

 

Sur le même sujet
Mathieu Marais journaliste Londres

Mathieu Marais

J’ai grandi en Argentine et en Espagne. Je suis passionné par l’actualité internationale
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale