Samedi 24 octobre 2020

Attentats de Londres : 15 ans après, la capitale n’a pas oublié

Par Benjamin Wettling | Publié le 07/07/2020 à 13:34 | Mis à jour le 07/07/2020 à 15:22
Photo : Wikimédia Commons
attentats londres commémoration 15 ans

C’était il y a 15 ans : le 7 juillet 2005, 52 personnes perdaient la vie et 784 autres étaient blessées lors des attentats de Londres. Le maire de la capitale a tenu à rendre hommage aux victimes.

Ce 7 juillet restera dans la mémoire des Londoniens entachés du vibrant souvenir de ce drame terrible qui frappait la capitale il y a exactement 15 ans. Le 7 juillet 2005, quatre explosions simultanées touchent les transports publics de Londres, et provoquent le décès de 52 personnes et 784 blessés. Les quatre attentats-suicides perpétrés par quatre terroristes britanniques, identifiés par des caméras de surveillance.

Le maire de Londres, Sadiq Khan, a tenu à rendre hommage aux victimes des attentats :

« Aujourd’hui nous honorons la mémoire des 52 personnes qui ont perdu la vie et des 700 qui ont été blessées le 7 juillet 2005. Notre capitale n’oubliera jamais les terribles événements de ce jour, et mes pensées vont à ceux dont la vie a été changée à jamais.

Alors que nous commémorons les 15 ans de cette attaque, je veux à nouveau saluer le travail héroïque de nos services de secours et ambulanciers, qui sont allés au- devant du danger pour sauver des vies, en ce jour sinistre.

La manière dont notre ville a répondu et s’est unie suite à cette attaque a montré au monde entier nos valeurs de décence, de tolérance et de respect mutuel qui viendront toujours à bout de la haine des terroristes.

Aujourd’hui, nous réaffirmons notre attachement à ces valeurs. À ceux qui souhaitent nous diviser et répandre la haine, nous envoyons un message clair qu’ils ne réussiront pas, et que nous sommes plus forts ensembles ».

 

Pour ne rien perdre de l'actu londonienne, abonnez-vous à notre newsletter en deux clics !

Benjamin Wettling journaliste Londres

Benjamin Wettling

Étudiant en 3ème année à Sciences Po Aix. Passionné du septième art, mais pas quand c'est Neymar qui fait son cinéma à la Coupe du Monde.
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet