Arrêt cardiaque de Christian Eriksen : la BBC remise en cause

Par Maud Finance | Publié le 15/06/2021 à 14:08 | Mis à jour le 15/06/2021 à 14:14
Photo : Christian Eriksen - Wikimedia Commons
Christian Eriksen durant un match de foot

Le monde du football a tremblé samedi après-midi. Christian Eriksen, 29 ans et dans la force de l’âge, cador de l’équipe danoise, s’est écroulé à la 45ème minute du match opposant sa sélection à l’équipe finlandaise, victime d’un malaise, suivi d’un arrêt cardiaque.

Durant ces quelques minutes qui ont semblé être une éternité, le temps était comme suspendu. Christian Eriksen est tombé et tous les amoureux du ballon rond ont retenu leur souffle, Danois, Français, Anglais, Brésiliens.

C’est avec bonheur que nous avons finalement appris quelques minutes plus tard que le joueur était conscient et capable de s’exprimer. Pour autant, les images de cet incident semblent ancrées à jamais dans nos esprits et continuent de nous hanter.

 

Des images qui nous glacent le sang

La vie est fragile. Voilà ce que nous retenons des clichés terrifiants du joueur, ancienne star des Spurs de Tottenham, allongé sur le sol, inconscient. Difficile de ne pas avoir la gorge nouée en regardant les secours lui prodiguer les premiers soins ou en apercevant les larmes des supporters danois, des coéquipiers de Christian ou encore celles de la femme du joueur de l’Inter de Milan.

Une retransmission vivement critiquée pour son caractère « morbide ». Dans un communiqué, la BBC s’est excusée auprès des spectateurs, déclarant néanmoins que « la couverture (médiatique) dans le stade est contrôlée par l’UEFA en tant que diffuseur hôte » et se défendant d’avoir stoppé la retransmission le plus vite possible, dès l’annonce de la suspension de la rencontre.

 

L’international qui s’unit pour la vie

Le football est une discipline de compétition. Pour autant, il n’y a pas de nation plus unie que celle qui vient de remporter la Coupe du Monde, et plus encore, il n’y a pas de footballeurs, toutes nationalités confondues, plus soudés que ceux qui prient pour la survie de l’un des leurs.

Les réactions internationales furent nombreuses, en Europe et au-delà. Lors de son affrontement contre les Russes, le Belge Romelu Lukaku a d’ailleurs dédié son but à son homologue et ami en déclarant « Je t’aime Chris » face à la caméra. Une solidarité planétaire qui semble avoir énormément touché le footballeur, ce qu’il affirme dans son premier entretien concédé à La Gazzetta dello Sport : “Merci à tout le monde, je n’abandonnerai pas. Je me sens mieux maintenant, mais je veux surtout comprendre ce qu’il s’est passé.” Encore en observation en ce début de semaine, le joueur de l’Inter Milan devait passer une batterie d’examens afin d’en savoir plus sur les raisons de son malaise.

Le football est un sport magnifique, si ce n’est le plus beau d’entre tous. Samedi après-midi, nous avons toutefois eu le douloureux rappel que ce dernier n’est pas sans risque, et que tout peut arriver.

 

Nous vous recommandons
Maud Finance

Maud Finance

Étudiante en communication. Voyageuse, railleuse, passionnée, déterminée.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet