De nouvelles grèves du métro sont à prévoir à partir de fin novembre à Londres

Par Judith Chouzenoux | Publié le 24/11/2021 à 13:40 | Mis à jour le 24/11/2021 à 13:47
Photo : Wikimedia Commons
panneau de grève de TfL

Transport for London (TfL) met en garde ses usagers face aux graves perturbations que va connaître le réseau de métro dans les semaines à venir, en raison des grèves prévues du RMT.

 

Dans un communiqué, TfL a annoncé que le syndicat national des travailleurs du rail, de la mer et des transports (RMT) prévoit de perturber les services de transport dans la capitale pendant deux jours et huit nuits en novembre et décembre. Ces grèves apparaissent en raison d'un conflit portant sur les nouveaux tableaux de service des conducteurs de métro et devraient affecter cinq lignes de métro. TfL a exhorté les syndicats d’annuler ces grèves qu’il considère comme « inutiles à l’approche de Noël. »

 

Des perturbations prévues sur cinq lignes qui affecteront tout le réseau

Si les actions entreprises par RMT se poursuivent, les services sur les lignes Central, Jubilee, Northern, Piccadilly et Victoria seront gravement perturbés le vendredi 26 novembre et le samedi 18 décembre. Cela pourrait signifier un nombre de trains considérablement réduit tout au long de la journée, avec un service réduit voire quasi inexistant par endroits.

 

L’organisme de transport explique également que ces perturbations sont susceptibles de se répercuter sur d’autres lignes de métro qui ne sont initialement pas touchées par la grève (Bakerloo, Circle, District, Hammersmith & City et Metropolitan), qui devraient être beaucoup plus fréquentées en raison d’itinéraires alternatifs entrepris par les usagers.

 

RMT a également appelé à des grèves qui pourraient perturber la réintroduction des métros de nuit sur les Central et Victoria line à partir du samedi 27 novembre et pendant les week-ends de décembre. TfL rapporte que les deux lignes devraient être fortement perturbées à partir de 19h00, avec un service réduit ou inexistant dès le 27 novembre et tout au long du mois de décembre.

 

Les clients du réseau sont invités à vérifier leur itinéraire avant de voyager et à prévoir davantage de temps pour effectuer leurs trajets. TfL leur conseille également de privilégier les déplacements à pied ou à vélo si l'action prévue venait à aboutir.

 

Des grèves qui contestent les modifications apportées aux listes de conducteurs

Dans son communiqué, TfL rapporte que le London Underground a apporté des modifications aux listes de conducteurs afin de maintenir un service de métro quasi normal, tout en offrant aux conducteurs « la possibilité de travailler à temps plein et de bénéficier d'une sécurité d'emploi à long terme. » Ces modifications de listes ont été négociées avec tous les autres syndicats reconnus en mai 2021 mais n’ont pas été reconnues par RMT.

 

TfL a assuré que les discussions avec le syndicat de conducteurs se poursuivent et le réseau de transport « espère que le problème pourra être résolu sans action de grève perturbatrice. » L’organisme a également tenu à rassurer ses travailleurs en rappelant « qu’aucun chauffeur n'a perdu ou ne perdra son emploi à la suite de ces changements, et que nul n'a été contraint de passer à un travail à temps partiel ou à temps plein s'il ne le souhaitait pas. »

 

Une mobilisation qui ne passe pas chez TfL

Nick Dent, le directeur des opérations clients du métro de Londres, s’est désolé du comportement du syndicat, qui apparaît selon lui « à un moment crucial pour la reprise économique de la capitale - notamment avec la remise en place du Night Tube. » Le directeur des opérations a exprimé « la déception extrême » de TfL face au RMT qui « menace Londres avec ces grèves inutiles. »

 

De plus amples informations sur les options de voyage pendant les grèves seront disponibles plus tard cette semaine sur le site Web de TfL et sur l’application TfL Go. Les services de bus à haute fréquence de Londres continueront, eux, à fonctionner tout au long du mouvement, même si TfL s'attend à ce qu'ils soient plus fréquentés que d’habitude. Le London Overground, la DLR, TfL Rail et le London Trams devraient également observer un fonctionnement normal.

 

Judith Chouzenoux - Journaliste Londres

Judith Chouzenoux

Etudiante à Sciences Po Aix, spécialiste de pas grand chose, curieuse d’à-peu-près tout.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale