No Time to Die : le dernier 007 est sorti dans les cinémas britanniques !

Par Margaux Audinet | Publié le 30/09/2021 à 18:10 | Mis à jour le 30/09/2021 à 18:18
Photo : Capture d'écran Youtube
Lashana Lynch, Daniel Craig, Léa Seydoux

La 25e aventure de l’agent 007 est sortie aujourd'hui dans les cinémas britanniques. Retour sur tous les détails de son avant-première mardi 28 septembre, au Royal Albert Hall.

 

Le personnage incontournable issu des romans de Ian Fleming est de retour sur nos écrans ! Plus d’un an et demi après sa date initiale de sortie, le dernier volet de James Bond est sorti dans les cinémas britanniques aujourd'hui, deux jours après son avant-première. Qu’est-ce que cet évènement nous a appris sur le nouvel épisode des aventures de l’agent 007, avant de se ruer en salle pour le découvrir ?

 

No Time to Die, Mourir peut attendre

James Bond, No Time to Die (en français, Mourir peut attendre), est le 25e volet de la saga britannique à succès. L’espion séducteur y est incarné pour la dernière fois par Daniel Craig, qui endosse ce rôle depuis seize ans. Réalisé par Cary Joji Fukunaga et produit par Michael G. Wilson et Barbara Broccoli, le blockbuster dure 1h43 : c’est le plus long James Bond jamais réalisé.

Aux côtés de l’agent 007, un casting de rêve : Rami Malek, Lashana Lynch, Ralph Fiennes ou encore Léa Seydoux. L’actrice y représente fièrement la France pour la seconde fois, après avoir triomphé dans Spectre. Alors que James Bond pensait pouvoir prendre du repos en Jamaïque, son devoir le rappelle à l’ordre : il doit sauver le monde d’un scientifique équipé d’armes de haute technologie. Pour ce faire, l’espion de sa Majesté devra collaborer avec une nouvelle espionne, qualifiée de « désarmante » dans le film.

 

Une avant-première très attendue

Mardi 28 septembre 2021 au Royal Albert Hall, la tension était à son comble : No Time to Die allait enfin être révélé à une poignée de chanceux, ce dernier n’ayant été dévoilé à personne jusqu’à son avant-première. L'événement ayant pris du retard à cause du Covid-19, il était impatiemment attendu. Les acteurs principaux, les producteurs et réalisateurs étaient présents sur le tapis rouge, ainsi que Hans Zimmer (à l’origine de la bande originale) et Billie Eilish, interprète de la musique officielle du film.

De nombreuses personnalités ont honoré l’avant-première de leur présence, comme le Prince Charles et son fils aîné le Prince William, tous deux accompagnés de leurs épouses. Le footballeur Harry Kane, la joueuse de tennis Emma Raducanu ou encore l’acteur Jason Momoa étaient parmi l’audience pour découvrir les nouvelles aventures de l’agent 007.

 

Des attentes élevées de la part de la critique et des spectateurs

La presse n’a eu aucunement accès au film avant sa révélation à l’occasion de l’avant-première, ce qui est rare. Les journalistes de Sky News ne s’en étonnent pas après avoir visionné James Bond 25 : c’est un véritable mélange de genres. No Time to Die semble être un cocktail chargé de courses poursuites, d’explosions et d’armes en tous genres ; les spectateurs peuvent être rassurés sur un contenu fidèle à la saga. Toutes les répliques cultes des blockbusters sont elles aussi au rendez-vous.

Toutefois, ce qui surprend agréablement quant à ce volet est la place accordée à la femme. Déjà, une espionne fait désormais équipe avec James Bond, interprétée par Lashana Lynch. Ce changement ne réside pas seulement dans le casting mais également dans l’angle donné aux scènes et la narration proposée par l’équipe du film. De son côté, le vilain de l’histoire nous offre une performance spectaculaire : Rami Malek, déjà oscarisé grâce à Bohemian Rhapsody, a été largement salué par la critique. Robbin Collin qualifie Mourir peut attendre de « prologue palpitant et sinistre », « souvent très drôle », un film dont l’ambiance « est souvent plus proche des passages plus gais des films de Connery ». Certains commentateurs sont moins tendres, comparant le dernier volet des aventures de l’espion de sa Majesté aux univers Marvel et DC Comics.

 

Une seule question demeure : qui sera le prochain James Bond ?

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale