Nantes déploie le réseau de ses ambassadeurs à Londres

Par Laurent Colin | Publié le 03/05/2022 à 15:39 | Mis à jour le 03/05/2022 à 22:00
Les ambassadeurs nantais en visite à Londres à la rencontre des entrepreneurs français

Une délégation menée par les représentants de Nantes Saint-Nazaire Développement est venue à Londres la semaine dernière, notamment pour rencontrer des expatriés se posant la question « du retour en France ».

 

La mission de Nantes Saint-Nazaire Développement est essentiellement de promouvoir le territoire sur le plan national, mais aussi au niveau international. D’attirer les entreprises, les investisseurs et les talents pour répondre aux défis en termes de transition économique, écologique et sociale. Une délégation menée par l'équipe de Nantes Saint-Nazaire Développement est venue dans la capitale britannique la semaine dernière avec plusieurs objectifs : rencontrer des expatriés se posant la question "du retour en France ; relancer les liens avec l'écosystème francophone présent sur place ; rencontrer les "Audacieux de Nantes et Saint-Nazaire" installés à Londres, les ambassadeurs du territoire.

 

« Nous avons accompagné 80 entreprises l’année dernière dans leur implantation. 50 % des projets sont arrivés grâce à des prescripteurs et 32 peuvent être qualifiées d'entreprises à impact » ont expliqué les représentantes du territoire. Une manière de démontrer l’intérêt de développer le réseau d’ambassadeurs.

 

La grand-messe de Nantes Saint-Nazaire à Londres

Bérénice Ouzilleau, Nadia Chibouti et Elsa Venisse se sont relayées « à la barre » pour présenter l’attractivité de Nantes Saint-Nazaire à un auditoire très concentré. Plusieurs volets ont été évoqués, comme les implantations récentes d’entreprises dans plusieurs secteurs d’activité et l’ambition maritime de toute une région qui entend bien répondre aux défis de la croissance bleue en structurant les filières (industrie navale, nautisme, pêche, tourisme, énergies marines renouvelables) et en accompagnant la recherche et l’innovation. L’occasion de mentionner également la pose d’une première éolienne offshore quelques jours auparavant. La figure de proue du futur parc éolien de Saint-Nazaire, qui en comptera 80 exemplaires à terme, érigés à quelque 12 km des côtes.

 

La délégation de Nantes St Nazaire en train de promouvoir son territoire à Londres
Paul, Nadia, Elsa et Bérénice @ Laurent Colin

 

Il a aussi été mentionné qu’une délégation nantaise reviendra à Londres en septembre prochain à l’occasion du grand salon « Future food-tech », dans l’idée de créer de nouveaux partenariats et de débusquer de nouvelles opportunités.

 

Comme Paris, Nantes aura bientôt son monument d’acier

Les grands projets d’urbanisme ont été évoqués, à l’instar de la volonté de la ville de se doter d’un élément architectural rare et démarquant. Paris a sa Tour Eiffel, Londres son Tower Bridge. Nantes devrait bientôt détenir son « Arbre aux hérons ». Un monument de 35 mètres de haut et de 1500 tonnes d’acier couronné de jardins suspendus, destiné notamment à montrer la capacité de la ville à innover. Ce projet un peu fou pour certains prendra la forme du « plus grand arbre urbain au monde ». Il sera implanté au sein du jardin extraordinaire en bord de Loire, dans une ancienne carrière amenée à revivre complètement.

 

Les quatre mousquetaires de Nantes Saint-Nazaire

Quatre ambassadeurs de Nantes ont eu tout le temps nécessaire en fin de meeting pour apporter leur vision du territoire et continuer de conter leurs expériences au cours d’un grand networking.

 

Benoit Sanson, co-fondateur de l’agence d’architecture 31/44 présente à Londres et à Nantes depuis deux ans, a confirmé tout le bien fondé de son choix. Comme énoncé dans notre premier article, il ne regrette rien, bien au contraire. Il dispose à présent d’un vaste terrain de jeu pour développer quantité de nouveaux projets.

 

Thibaut Jarrousse​, co-fondateur et président de D-vine a pu témoigner du dynamisme de Nantes St-Nazaire où il trouve toutes les ressources humaines et technologiques pour développer son produit. Il apporte une solution innovante pour l’hôtellerie et la restauration avec une machine qui délivre des grands crus au verre. Une centaine de références au total, servies à la bonne température et carafées en quelques secondes. « Nous équipons déjà 1100 hôtels et restaurants, des étoilés comme des brasseries familiales. Nous commençons aujourd’hui notre développement en Angleterre. Nous implanter à Nantes est un vrai choix, déjà parce que c’est moins clivant que la Bourgogne ou le Bordelais. C’est de plus une région assez propice aux développements industriels et au recrutement.

Avec trois enfants, nous avons rejeté Paris assez vite, car la qualité de vie ici n’a rien de comparable. La capitale est très facile d’accès en TGV et parfois nous organisons même nos réunions dans le train, histoire de ne pas perdre de temps. Notre territoire a su, depuis plusieurs années, travailler son marketing et montrer son dynamisme de grande métropole. Résultat, il est assez facile d’embaucher des cadres expérimentés. Ils ne viennent pas ici en pensant qu’ils vont s’enterrer en province. Ils savent que la région est très porteuse, avec un vaste écosystème d'affaires dans lequel ils pourront toujours rebondir ».

 

Xavier Bruand, dirigeant de la société MBP Digital a également tenu à faire part de son expérience nantaise. Son entreprise édite une solution CRM destinée aux promoteurs immobiliers. Il travaille aujourd’hui avec environ 10 % des acteurs du marché implantés dans l’Hexagone, ce qui représente 6000 utilisateurs. Nantes est la ville où il a grandi avant de partir à Londres pour perfectionner son anglais après ses études d’informaticien.

D’abord bagagiste dans un hôtel cinq étoiles, il a ensuite décroché un job plus en phase avec ses connaissances dans une start-up. Après cinq années au royaume de Sa Majesté où il a rencontré sa femme, le choix d’un retour en France s’est précisé. « J’ai posté mon CV un soir à 22h30, le lendemain à midi j’avais une petite dizaine de propositions d’embauche, explique-t-il. J’ai donc pu choisir mon entreprise et n’ai pas arrêté de monter en compétences.

J’habite aux portes de Nantes, avec un jardin dans lequel j’organise mes réunions. Nous bénéficions d’une vraie qualité de vie ici. Chaque semaine je pars me promener en VTT dans le vignoble ou en forêt. Nantes est une ville super agréable, à taille humaine et avec des gens vraiment sympas ».

 

Rock Feliho, chargé du développement et du marketing du HBC Nantes est l’ambassadeur de son club et tout naturellement du territoire. « Nous jouons les premiers rôles dans l’Hexagone, mais aussi sur la scène européenne, aussi nous faisons rayonner l’image de la ville un peu partout, explique-t-il. Les valeurs du club collent très bien à celles de la ville : respect, solidarité, combativité. Et avec nos actions RSE – comme le handball pour tous - nous contribuons à développer un très bel esprit au sein de la communauté ». Après 20 années de sport au plus haut niveau, dont onze dans l’effectif Nantais, l’ancien capitaine du HBCN ne se voyait tout simplement pas vivre ailleurs et se réjouit de l’impact de son club et de l’émergence grandissante de son sport.

« L’Angleterre est un pays émergent du handball, aussi nous voulons contribuer à son développement outre-Manche. C’est en partie ce qui a motivé mon déplacement ici cette fin de semaine. Par le plus heureux des hasards, Théo Bougouin, le président du Handball Club de Londres, est Nantais. Notre rayonnement hors de nos frontières passe aussi par des coopérations avec d’autres pays comme le Bénin et le Sénégal. Nous n’avons pas uniquement la volonté d’aller chercher des pépites et de faire éclore des talents, nous entendons contribuer au développement personnel des jeunes qui vont jouer au handball en leur inculquant de bonnes valeurs et en leur donnant des clés pour réussir dans la vie ».

 

Comme les autres « audacieux » présents, Rock Feliho a particulièrement apprécié les déclarations sincères des « ambassadeurs nantais » que sont Benoît, Xavier et Thibaut. Mais aussi l’implication de l’équipe de Nantes St-Nazaire Développement. « Avec Nadia, Bérénice, Elsa et Paul, je sais que les porteurs de projets souhaitant découvrir Nantes sont entre de très bonnes mains. La délégation n’était pas là juste pour faire son travail, mais pour véhiculer une vraie passion. Avec nous tous, Nantes a marqué des points à Londres, c’est sûr ! »

 

Le territoire Nantes Saint-Nazaire en pleine opération séduction à Londres
@ Laurent Colin

 

 

0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale