Vendredi 22 octobre 2021
TEST: 2269

Marks & Spencer annonce la fermeture de plus de la moitié de ses magasins en France

Par Margaux Audinet | Publié le 17/09/2021 à 15:45 | Mis à jour le 17/09/2021 à 15:59
Photo : Wikimedia Commons - GianniM
La devanture d'un magasin Marks and Spencer

Jeudi 16 septembre, la chaîne britannique Marks & Spencer a annoncé la fermeture de 11 de ses magasins français. Un coup dur pour la marque emblématique, présentée comme une « victime du Brexit ».

 

La fin de son partenariat avec SFH Invest, le groupe censé développer le réseau de franchises Marks & Spencer en France a contraint l’entreprise à fermer 11 de ses 20 magasins présents dans l’hexagone. Dans un communiqué, la chaîne de magasins britanniques justifie cette décision par les problèmes d’approvisionnements causés par le Brexit, qui complexifie l’importation et l’exportation de marchandises entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni.

 

Marks & Spencer et son histoire avec la France

La chaîne de magasins, considérée comme l’une des plus emblématiques de Grande-Bretagne, est née à Leeds en 1884. Fondée par Michael Marks et Thomas Spencer, c’est aujourd'hui le premier vendeur de vêtements du pays en termes de chiffre d’affaires. Marks & Spencer se spécialise dans trois domaines : les vêtements, la nourriture, et également l’équipement d’intérieur, bien que cette dernière catégorie soit moins développée. Les grands magasins Marks & Spencer sont épaulés par des supérettes, nommées « M&S Simply Food ». En 2020, on comptait 1037 magasins de la chaîne au Royaume-Uni et 472 autres dans le reste du monde.

Le premier magasin Marks & Spencer français avait ouvert ses portes en 1975. Depuis, les relations de la chaîne avec la France ont pour le moins fluctué : en 2001, le groupe décide de fermer tous ses magasins sur le continent européen, dont 18 en France, pour se concentrer sur le marché britannique. Dix ans plus tard, Marks & Spencer s’implante à nouveau en France. La marque y prospérera avant une nouvelle désillusion en 2016, année marquant la fermeture de 7 de ses magasins généralistes dans l’Hexagone.

Jeudi dernier, la fermeture prochaine de 11 magasins Marks & Spencer était annoncée dans un communiqué. Les consommateurs français pourront néanmoins continuer de profiter de l’enseigne : les 9 magasins appartenant à Lagardère Travel Retail, situés dans les aéroports, gares et stations de métro, n’étant pas affectés par cette annonce.

La devanture d'un magasin Marks and Spencer
Wikimedia Commons - N509FZ

Une autre « victime du Brexit » ?

Pour expliquer cette fermeture massive en France, la chaîne de magasins expose les difficultés apportées par le Brexit. Steve Dresser, directeur général chez Grocery Insight, qualifie Marks & Spencer d’une « autre victime du Brexit ». Les nouvelles normes commerciales imposées par la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union Européenne auraient trop d’impact sur la performance du groupe en France. Dans son communiqué, le groupe précise : « Les procédures d’exportation longues et complexes désormais en place à la suite de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne limitent considérablement l’approvisionnement en produit frais et réfrigérés du Royaume-Uni vers l’Europe et continuent d’avoir un impact sur la disponibilité des produits pour nos clients ».

Le dirigeant de Marks & Spencer, Archie Norman, a vivement critiqué les règles européennes, les qualifiant d’inutiles et de « totalement dépassées », contraignant le groupe à faire face à un « fandango de bureaucratie ». Toutefois, cette justification a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux, l’opinion publique britannique se divisant sur l’accusation portée contre le Brexit. Là où certains considèrent cette situation comme une énième preuve de l’erreur qu’a été le Brexit, d’autres s’insurgent des propos de la chaîne de magasins : blâmer la sortie de l’Union Européenne serait profondément antipatriotique. Certains acteurs politiques soulèvent également le fait que les déboires français de Marks & Spencer ne datent pas de janvier 2020. Le candidat d’extrême-droite eurosceptique Florian Philippot a déclaré à ce sujet sur Twitter : « Et quand Marks & Spencer a fermé tous ses magasins en France entre 2001 et 2011, c’était déjà le #Brexit ? ».

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Expat Mag

Hong Kong Appercu
MUSIQUE

Enzo de Hong Kong représentera la France pour l’Eurovision 2021

Enzo, le prodige musical de Hong Kong de 13 ans qui nous avait fait vibrer en 2020 au concours The Voice Kids, vient d'être désigné officiellement pour représernter la France à l'Eurovision