Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Une marche record contre l’antisémitisme à Londres

Depuis l’attaque du Hamas du 7 octobre, une hausse des actes antisémites a vu le jour au Royaume-Uni. À Londres, la Metropolitan police a déclaré avoir observé une hausse de 1.350% des actes antisémites. Afin de dénoncer ces actes, Campaign Against Antisemitism organisait le dimanche 27 novembre “la plus grande manifestation britannique contre l’antisémitisme depuis 1936”. À l’époque, des centaines de milliers de personnes s’étaient réunies afin de bloquer une manifestation prévue par l’Union Fasciste britannique.

manif contre antisémitismemanif contre antisémitisme
Écrit par Daphnée Quentin
Publié le 26 novembre 2023, mis à jour le 27 novembre 2023

Les nombreuses revendications de la marche contre l’antisémitisme à Londres 

Organisée au lendemain d’une manifestation pro-palestine demandant un cessez-le-feu, ce sont plus de 100.000 personnes qui se sont réunies lors de cette marche selon les organisateurs, l’occasion d’apercevoir de nombreux panneaux affichant “Never Again is Now” ou encore “Zero Tolerance for Antisemites”. Certaines célébrités étaient présentes, notamment l’ancien Premier ministre Boris Johnson, afin de soutenir ce mouvement. Le 27 novembre était également le troisième jour de la trêve convenue entre le Hamas et le gouvernement israëlien, une occasion pour les manifestants de “demander la libération de tous les otages”.

 

La marche contre l’antisémitisme vectrice de nombreuses tensions 

La marche contre l’antisémitisme était vivement soutenue par le gouvernement, dont le Premier ministre Rishi Sunak, qui avait affirmé en amont “il n’y a pas de place pour l’antisémitisme dans notre société”. Malgré les craintes autour de possibles débordements, seulement deux arrestations ont été effectuées par les forces de police, dont celle du leader du groupe d’extrême droite EDL Tommy Robinson. Ce dernier était soupçonné de vouloir détourner la manifestation avec un groupe de partisans qui avait eu des comportements violents avec la police deux semaines auparavant. 

Les tensions demeurent néanmoins présentes et certains scandales ont émergé, notamment auprès de la BBC qui est accusée d’avoir interdit à ses employés de se rendre à cette marche.

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024