La fin de l’ère Hamilton : Max Verstappen sacré champion du monde de Formule 1

Par Margaux Audinet | Publié le 13/12/2021 à 16:37 | Mis à jour le 13/12/2021 à 16:48
Photo : Capture d'écran Youtube
Le podium du grand prix d'Abu Dhabi de f1

Jusqu’à la dernière course, la tension liée au dénouement du championnat du monde de F1 était à son comble. Au terme d'une course historique, Max Verstappen a été sacré pour la première fois champion du monde

 

Depuis plusieurs années, le public entourant le monde des sports automobiles s’est étendu considérablement, et la saison 2021 de Formule 1 a offert un spectacle à la hauteur des espérances des amateurs. Duels intenses, rebondissements jusqu’à la dernière minute de l’ultime course, annonces exaltantes et rivalité exacerbée. Sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi, les meilleurs pilotes du monde se sont affrontés pour la dernière fois de la saison, avec à la clé une course d’anthologie.

 

L’intense duel entre Max Verstappen et Lewis Hamilton en 2021

Les amateurs de Formule 1 attendaient depuis plusieurs années une saison aussi exaltante, dont l’intensité a été influencée par la rivalité entre le Britannique et le Néerlandais. Tout les oppose, hormis la certitude du talent incontestable de ces as du volant. Chez Mercedes, écurie affirmant sa suprématie sur la grille depuis 2014, on retrouve Lewis Hamilton, pilote de (presque) tous les records. Le Britannique de 36 ans dispose déjà de sept titres de champion du monde, et a glané sa centième victoire en Formule 1 à Sotchi cette année. Le pilote britannique figure sur la grille de départ depuis 14 ans, et il fait partie des « GOAT » (Greatest of All Times) de la discipline. Face à lui, le lion néerlandais rugit. Max Verstappen a, quant à lui, brisé tous les records en termes de précocité : plus jeune pilote à prendre le départ d’un grand prix, plus jeune pilote de l’histoire à marquer des points à l’occasion d’une course, et plus jeune vainqueur de l’histoire de la F1. Une course qu’il a gagnée alors que c’était sa première à bord d’une Red Bull. Après des saisons 2017 et 2018 en dents de scie marquées par des problèmes techniques, Super Max s’est affirmé contre son grand rival.

En 2021, la tension entre les deux pilotes était à son comble, tenant en haleine le monde des sports automobiles : pendant la saison, ils ont partagé les deux premières positions de la course à 14 reprises. Le suspense quant au vainqueur s’est maintenu jusqu’à la dernière minute, et les deux hommes se sont pris au jeu du chat et de la souris tout au long de la saison. La tête du classement étant tantôt occupée par le Néerlandais, tantôt ravie par Sir Lewis, qui s’est battu à chaque grand prix pour obtenir son huitième titre. Une consécration historique qui lui aurait permis de dépasser le record détenu par l’illustre Michael Schumacher.

 

Grand Prix d’Abu Dhabi : une course à jamais inscrite dans la légende de la F1

Les chiffres d’audience enregistrés dimanche 12 décembre sont à la hauteur de l’intensité de la course offerte par l’ensemble des pilotes de la grille. En France, Canal+ enregistre un record historique avec 14,7% de part d’audience et une moyenne de 1,9 million de téléspectateurs, et un pic à 2,41 millions pour le dernier tour. Au Royaume-Uni, les données sont encore plus impressionnantes, Sky Sports ayant conclu un accord avec la chaîne gratuite Channel 4. Les deux plateformes combinées, le nombre de téléspectateurs britanniques au pic de visionnage s’élève à 7,4 millions, c'est-à-dire 60% de la part d’audience !

Avant d’arriver aux Émirats Arabes Unis, la tension était à son paroxysme, puisque Lewis Hamilton et Max Verstappen étaient à égalité. Les deux hommes disposant exactement du même nombre de points, l’ultime course allait rebattre toutes les cartes jouées depuis mars 2021. Les réseaux sociaux se sont enflammés, imaginant tous les scénarios possibles. Le samedi, au cours des qualifications, Super Max s’empare de la pole position : il partira sur le devant de la grille pour le grand prix. Ses supporters, l’armée orange (Orange Army) sont emplis d’espoirs. Toutefois, le lendemain, son départ décevant permet à Lewis Hamilton de prendre les devants, démontrant une nouvelle fois son expérience. Après un premier tour sur les chapeaux de roues embrasant les échanges entre les fans des deux pilotes, la suprématie exercée par le Britannique se confirme tout au long de la course. Malgré tout, l’ensemble de l’équipe du taureau ailé se bat pour la victoire de son prodige : Sergio Pérez, son coéquipier, fait la démonstration parfaite de la défense d’une position en Formule 1, suscitant l’admiration du public. Pendant plus d’une heure, les rêves de victoire du clan Red Bull s’amenuisent, et le sourire quitte le visage de Christian Horner, le directeur de l’écurie. Et pourtant, comme souvent dans ce sport, les surprises sont au rendez-vous. À une dizaine de tours de la ligne d’arrivée, la monoplace de Nicholas Latifi rentre dans le décor. Tout change, car l’arrivée de la voiture de sécurité permet à Verstappen de changer de pneus, et de réduire l’écart le séparant d’Hamilton.

Alors que la course reprend, le Néerlandais dispose de cinq kilomètres pour faire la différence. Et pour le dernier tour de cette course sublime, Super Max réalise l’exploit : il double Hamilton et conserve la tête jusqu’à la fin. Il l’a fait : il remporte 25 points grâce à cette victoire, ainsi que le point accordé à l’auteur du tour le plus rapide. A la troisième place, on retrouve Carlos Sainz, pour Ferrari, qui clôt sa saison en beauté.

 

Les résultats d’une saison 2021 sous haute tension

Avec 395,5 points au classement, contre 387,5 pour son rival, Max Verstappen est champion du monde de Formule 1 pour la première fois de sa carrière. Du haut de ses 24 ans, c’est aussi le premier champion néerlandais de l’histoire de discipline. Le jeune pilote brise le règne Hamilton et laisse les amateurs de sport automobile pleins d’espoir concernant la saison 2022, en considérant de nombreux changements de réglementations, et l’arrivée du moteur Red Bull pour l’écurie du taureau ailé. En 2021, Super Max, c’est aussi 10 victoires, 18 podiums et 10 pole positions. Bien que l’écurie Red Bull se délecte d’un titre tant attendu au championnat pilote, Mercedes détient encore l’ascendant au classement constructeur. L’écurie allemande remporte le championnat pour la huitième fois consécutive.

A la troisième place du classement des pilotes, on retrouve Valtteri Bottas pour Mercedes, qui courra l’année prochaine pour l’écurie Alfa Romeo. Derrière lui, le deuxième pilote de Red Bull Racing : « Checo », Sergio Pérez. À la cinquième position, l’Espagnol Carlos Sainz qui passe devant son ancien coéquipier, Lando Norris, à Abu Dhabi. La 72e édition du championnat mondial de Formule 1 a été synonyme d’une tension sans précédent, et les spécialistes s’accordent pour dire que la discipline n’avait pas connu une telle saison depuis de nombreuses années. Le moins que l’on puisse dire est que la trêve hivernale va être longue pour les passionnés, qui attendent avec impatience le lot de surprises que connaîtra 2022.

 

Margaux Audinet - Journaliste Londres

Margaux Audinet

Etudiante à Sciences Po Aix curieuse et passionnée, je transmets cette flamme à travers mes écrits et photographies, au gré de mes aventures.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale