Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Les chiffres de l’immigration atteignent un record, Rishi Sunak dans la tourmente

Relativement stable depuis une dizaine d'années, l’immigration vers le Royaume-Uni a connu un rebond sans précédent en 2022, a indiqué l’Office for National Statistics dans un rapport publié le 23 novembre 2023. Ces chiffres tranchent avec la politique anti-immigration affichée par le gouvernement conservateur de Rishi Sunak, qui se retrouve sous le feu des critiques.

Rishi Sunak royaume uniRishi Sunak royaume uni
Crédit Andrew Parsons / No 10 Downing Street
Écrit par Yoni Binh
Publié le 24 novembre 2023, mis à jour le 24 novembre 2023

Les chiffres de l’immigration au Royaume-Uni au plus haut sur l’année 2022

 

L’Office for National Statistics a fait paraître le jeudi 23 novembre 2023 une version actualisée de son étude annuelle sur l’immigration internationale de long terme au Royaume-Uni.

D’après ses estimations, l’immigration nette annuelle pour 2022 s’élève à un total de 745.000 individus arrivés sur le territoire britannique. Cela représente 139.000 personnes de plus que les chiffres avancés par l’ONS (Office for National Statistics) plus tôt dans l’année.

 

 

Ces chiffres sont un record absolu dans l’histoire récente du Royaume-Uni.

 

 

La fin de la crise du Covid, synonyme de reprise forte des arrivées d’immigrants d’outre-Manche

 

Comment expliquer cette hausse colossale du nombre de nouveaux arrivants en Grande-Bretagne ? La fin du confinement et la réouverture des frontières et des mobilités internationales semblent avoir eu un rôle important à jouer. 

Après 2021, la guerre en Ukraine et la situation politique tendue à Hong-Kong ont ouvert de nouvelles voies humanitaires, augmentant le nombre d’arrivées sur le sol britannique. La possibilité rétablie de venir étudier et travailler au Royaume-Uni est aussi au cœur de cet accroissement, et les individus concernés - plus particulièrement les étudiants - ont tendance à rester de plus en plus longtemps dans le pays.

L’Inde (253.000), le Nigéria (141.000), la Chine (89.000), le Pakistan (55.000) et l’Ukraine (35.000) sont les cinq plus grands pourvoyeurs de nationaux vers la Grande-Bretagne pour l’année 2023.

 

Les nouveaux chiffres sur l’immigration provoquent de l’agitation au sein du parti conservateur

 

Cette hausse spectaculaire de l’immigration observée en 2022 est d’autant plus inattendue qu’elle intervient alors que les gouvernements conservateurs successifs se sont efforcés de mettre en place des politiques visant à réduire l’immigration. Ce sujet était d’ailleurs au cœur des motivations du Brexit.

Depuis son arrivée à la tête du gouvernement en octobre 2022, Rishi Sunak soutient une  mesure phare : créer un partenariat migratoire avec le Rwanda pour renvoyer les migrants illégaux vers ce pays d’Afrique de l’Est. Toutefois, la Cour Suprême britannique a jugé cette politique illégale le 15 novembre dernier.

 

 

L’annonce de ces chiffres sur l’immigration est donc un contrecoup supplémentaire pour le Premier ministre, qui est sous le feu des critiques des membres de son propre parti. Renvoyée du Home Office le 13 novembre, Suella Braverman a déclaré sur ses réseaux sociaux : “Nous avons été élus sur la base d'une promesse de réduction de l'immigration nette, qui était de 229 000 en 2019. Les chiffres record d'aujourd'hui sont une gifle pour le peuple britannique qui a voté en faveur du contrôle et de la réduction de l'immigration. Nous devons agir maintenant pour ramener l'immigration à des niveaux viables.”

Aux yeux d’autres membres du parti conservateur, la gestion de la question migratoire est une question “existentielle” pour les Tories, qui en ont fait leur priorité. Déjà critiqué par le corps politique - tous bords confondus - ces annonces récentes fragilisent encore davantage la position de Rishi Sunak. 

D’après l’Office for National Statistics, l’immigration nette devrait être revue à la baisse pour l’année 2023, notamment en raison d’une tendance croissante du nombre d’émigrations.

 

 

Pensez aussi à découvrir nos autres éditions

© lepetitjournal.com 2024