Édition internationale
Radio les français dans le monde
--:--
--:--
  • 0
  • 0

Canicule : les ventes de glaces et de crèmes solaire explosent au Royaume-Uni

Les glaces sont prisées des BritanniquesLes glaces sont prisées des Britanniques
Lama Roscu - Unsplash
Écrit par Colin Porhel
Publié le 20 juillet 2022, mis à jour le 22 juillet 2022

Conséquence des fortes chaleurs ayant touché le pays ces derniers jours, les Britanniques, peu habitués aux températures extrêmes, se sont rués sur les glaces et les crèmes solaires. Un investissement loin d’être anodin, alors que le panier annuel moyen devrait augmenter de £454 cette année.

 

Au cours des quatre semaines précédant le 10 juillet, les ventes de glaces ont augmenté de 14%, selon le cabinet d’expertise Kantar. Un chiffre qui s’élève à 66% pour la crème solaire. Les chercheurs estiment également à plusieurs millions d’euros les investissements réalisés par les Britanniques en ventilateurs, bouteilles d’eau et autres petites piscines. En juillet 2019, date du dernier grand épisode de chaleur au Royaume-Uni, près de 10,9 millions de livres avaient été dépensés dans le pays pour ces trois seuls articles.

 

« Nous nous attendons à des chiffres similaires, voire plus importants cette fois-ci », a déjà prévenu Fraser McKevitt, responsable du commerce de détail chez Kantar. L’inflation grandissante pourrait toutefois pousser les consommateurs à être plus regardant sur leurs achats. Pour les seules denrées alimentaires, les prix ont augmenté de 9,8% en un an, selon les derniers chiffres de l’ONS.

 

Des glaces gratuites distribuées à Londres jusqu’à ce soir

Pour profiter de glaces sans se ruiner, Magnum propose, jusqu’à ce soir seulement, certains de ses produits gratuitement. Chaque client de passage à la boutique éphémère de Shoreditch se verra offrir une crème glacée de son choix par la marque. Pour plus d’originalité, chaque glace est servie dans une boîte à cassette rétro. 

 

 

Si après une semaine de canicule, les températures devraient de nouveau baisser dans les prochains jours, les épisodes de fortes chaleurs seront plus nombreux à l’avenir, selon le GIEC. En cause notamment, l’activité humaine, qui joue un rôle important dans le dérèglement climatique actuel.

 

Flash infos

    Pensez aussi à découvrir nos autres éditions