L’assassin de Sarah Everard fait appel contre sa condamnation à perpétuité

Par Lili Auriat | Publié le 29/10/2021 à 12:35 | Mis à jour le 29/10/2021 à 12:46
Photo : Capture d'écran Youtube
Wayne Couzens

Wayne Couzens, l’assassin de Sarah Everard, a demandé une réduction de peine à la Cour d’appel face à sa condamnation à vie, la plus haute sanction du système juridique britannique.

 

L’officier de police a kidnappé, violé, assassiné Sarah Everard, et a finalement brûlé son corps pour tenter de cacher ses actes. Une peine de prison à perpétuité est une condamnation extrêmement rare au Royaume-Uni, jusqu’alors uniquement appliquée en cas d’actes terroristes. Face à la gravité de la situation, elle avait été donnée à Wayne Couzens, qui fait désormais appel de cette décision.

 

Le juge Fulford maintient sa position

C’est appel était largement attendu selon un membre de la Cour de Justice : Couzens « n'a rien à perdre. ». Si son appel est rejeté, il pourra d’ailleurs réessayer ultérieurement. Le juge Fulford, qui a prononcé la peine, a maintenu sa décision, avançant que ses crimes étaient aussi graves que des actes terroristes en raison, entre autres, de l'abus de son rôle de policier.

Pour rappel, il a été démontré au cours du procès que Couzens avait utilisé son insigne et prétexté les consignes liées au confinement comme leurre pour piéger Everard dans une voiture. Il s’est ensuite servi de ses menottes pour la retenir avant de l'étrangler avec la ceinture de son uniforme.

Le juge a également confié avoir « conscience (qu'il) établissait un nouveau fondement juridique en condamnant Couzens à une peine à vie ». Le meurtrier de Sarah Everard est ainsi devenu l'une des soixante personnes condamnées à vie au Royaume-Uni, et un symbole des violences faites aux femmes dans l’archipel. `

 

Le verdict devrait tomber dans plusieurs mois

Les membres de la Cour vont à présent rassembler tous les documents pertinents dont ils disposent pour étudier cet appel, avant de soumettre la demande à un juge unique de la Cour d'appel qui étudiera les arguments avancés par les avocats de Couzens. Toute décision de la Cour d'appel ne devrait pas être rendue avant plusieurs mois.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale
À lire sur votre édition internationale