Samedi 19 juin 2021

Trois destinations magiques à deux heures de Londres

Par Marie Benhalassa-Bury | Publié le 06/05/2021 à 22:42 | Mis à jour le 06/05/2021 à 22:42
Photo : Zoltan Tasi - Unsplash
Des bateaux de pêche à Whitstable au Royaume-Uni

Coincés depuis des mois par les mesures sanitaires et l’impossibilité de voyager, nous avons tous envie de nous évader. Voici trois idées pour partir prendre l’air dans une atmosphère féerique.

 

Un week-end à Whitstable pour une escapade portuaire

Temps de trajet depuis Londres : comptez 2h20 en voiture, moins d’une heure et demie en train, directement depuis la gare Victoria.

Ses indubitables points forts sont des kilomètres de plage, mêlant sable et galets pour le plaisir de chacun, longés par des petites habitations et cabines de plages colorées, presque toutes différentes les unes des autres. Vous pouvez aussi y trouver le « Favourite » (préféré), le dernier yawl à huîtres de la ville balnéaire ! L’attrait de la gastronomie locale est un pilier de l’activité touristique de la ville, connue pour ses récoltes en fruits de mers, tout particulièrement en huîtres de prestige depuis l’époque des romains.

Vous trouverez aussi de merveilleux pubs, un musée, un cinéma ainsi que de nombreuses friperies et boutiques indépendantes. Tous les bons ingrédients pour apprécier un long week-end, en plus de la satisfaction procurée par de longues promenades au bort de mer. Whitstable est plébiscitée pour son charme un peu à l’ancienne, entremêlant un look de petite station balnéaire saupoudrée d’un côté chic et chaleureux à la fois.

La destination est idéale pour un week-end à l’abri du tumulte londonien et des préoccupations sanitaires incessantes. L’équilibre entre petite ville de pêcheurs modeste et attraction touristique à la mode lui confère une véritable singularité. Si vous êtes séduits, retournez-y en juillet pour le fameux festival de l’huître qui s’y tient tous les ans.

 

Une cycliste dans un paysage lumineux de Whitstable
Eric Kane - Unsplash

 

Marlow pour renouer avec la tranquillité et pléthore d’activités

Temps de trajet : Vous pouvez vous y rendre en à peu près 50 minutes de train depuis Londres et moins de 2 heures en voiture.

Entre prairies et forêts, et des bords de la Tamise, Marlow conciliera les fanatiques de verdure et les amoureux du bord de l’eau, les admirateurs de petites bourgades à l’anglaise (et de petits villages bucoliques comme Little Marlow), et les amateurs de vie sauvage. Vous pourrez y admirer le célèbre pont sur la Tamise, édifice d’ailleurs classifié ‘grade 1’ en Angleterre. Autrement, vous y trouverez tout ce qui fait le charme de la vie anglaise : petites échoppes, tavernes, de même que de nombreux sentiers de promenade.

 

Un cheval broute de l'herbe, la forêt en arrière-plan
Annie Spratt - Unsplash

 

Le parc national New Forest pour sa faune et sa flore sauvages

Temps de trajet : Cela vous prendra normalement un peu moins de 2h15 pour vous y rendre en voiture.

Pour les plus puristes des promeneurs en nature, le parc national New Forest comblera votre besoin d’évasion, à distance raisonnable de Londres. Vous pouvez visiter le parc selon une multitude de sentiers différents, qui s’étalent sur quelques centaines de mètres ou bien des dizaines de kilomètres, selon votre appétence, parmi les 566 km2 du parc. Pour plus de 160km, vous pouvez tout aussi bien emprunter le chemin cyclable pour une promenade en famille ou en solitaire.

Si vous êtes un inconditionnel de la vie naturelle, cette destination est certainement celle qu’il vous faut : le parc se spécialise dans sa diversité en termes de poneys de différentes races (près de 5000 en liberté dans le parc !), mais aussi en hiboux, ânes, ou même reptiles en tous genres. Certaines excursions sont même plutôt considérés comme des safaris ! C’est par exemple le cas de Bolderwood, réserve de cerfs aujourd’hui protégés.

 

Marie Benhalassa - Journaliste Londres

Marie Benhalassa-Bury

Etudiante à Sciences Po Aix, curieuse de tout, ancienne expatriée à Brighton avant de rejoindre l'équipe de rédaction de Londres
0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet