TEST: 2269

La petite ferme, notre “temple de la raclette” a rouvert ses portes

Par Stéphane Germain | Publié le 24/05/2021 à 11:00 | Mis à jour le 25/05/2021 à 12:26
Photo : La petite ferme
La petite ferme restaurant français

Lepetitjournal.com Londres continue de fêter la réouverture des restaurants français au Royaume-Uni. Aujourd’hui, on vous emmène à La petite ferme, QG de la raclette et du bon vin.

 

C’est dans le quartier branché londonien de Clerkenwell que vous trouverez La petite ferme, l’un des trois restaurants ouverts par François, jeune entrepreneur français passionné de la bonne bouffe bien de chez nous. Chez La petite ferme, le mot d’ordre est “comme à la maison”. Pas de chichis dans ce bistrot décoré de fourches, de paniers en osier et de tableaux de paysages champêtres. L’ambiance cosy et rustique n’enlève pourtant en rien à la qualité des produits et des plats servis dans ce repaire des amoureux de fromage et de plats typiquement français. François et son équipe sont ravis de pouvoir de nouveau accueillir leurs fidèles clients depuis le 17 mai.

 

“La petite ferme, c’est celui des trois restaurants qui a le plus souffert”

La réouverture est un succès pour les trois établissements de François et ses associés (La ferme, La petite ferme et Paulette). Tous affichaient complet pour la première soirée de lancement, pris d’assauts par la clientèle franco-britannique de ces restaurants très “french food lovers”.

Si François estime avoir bien traversé la crise, La petite ferme est son restaurant ayant le plus pâti de la situation sanitaire, comme l’explique le jeune passionné : “La petite ferme, c’est celui des trois restaurants qui a le plus souffert puisqu’on a perdu toute la saison d’hiver qui va de pair avec notre fameuse raclette.” Malgré cela, l’établissement a pu rebondir grâce à des arrangements financiers et une situation financière confortable : “il y a déjà un an, on avait pris des mesures avec nos propriétaires qui ont allégé notre peine d’un point de vue financier. Et puis, on avait déjà une situation d’entreprise assez stable au préalable de la crise. On a été impactés par la situation, indéniablement, mais c’est incomparable face à d’autres restaurants qui, eux, ont des coûts bien supérieurs aux nôtres.” François précise effectivement que ses trois restaurants ont de petites surfaces et ont donc été plus “faciles à adapter” à la situation sanitaire.

 

Une crise traversée avec brio pour cet établissement français

Au-delà des allègements financiers qui ont permis au restaurant de se maintenir à flot, le gérant se félicite de la manière dont lui et ses équipes ont su faire face à la situation sanitaire de manière créative. “On a eu la chance d’avoir choisi des bons emplacements quand on a décidé de se développer, avec des communautés très locales. On a des grosses bases de clients qui nous ont soutenus ce qui veut dire qu’on a réussi à passer la pandémie très correctement”, estime François, lucide. “Ça a surtout été un challenge de s’adapter, d’optimiser, de réinventer nos activités. chose qu’on a fait très bien”, se félicite malgré tout le jeune français.

Effectivement, le pari est réussi pour cet établissement qui s’est mis, pendant le confinement, à un système de box à précommander. La petite ferme s’est mis à proposer trois box aux personnalités bien distinctes : Micheline, Paulette et et Martine. Le menu change chaque semaine et les portions vont de 3 à 12 plats pour ces box dont le prix ne dépasse pas les 70 euros pour la plus abondante. La commande se fait jusqu’au plus tard le mercredi pour laisser le temps aux cuisiniers de tout préparer. Ce système, qui a reçu d’excellents retours de la part des clients du restaurant, perdure depuis la réouverture des salles cette semaine. Une manière ingénieuse et vivante d’avoir amené La petite ferme au plus près de ses clients en attendant la tant attendue réouverture des salles.

 

Septembre : le retour de la raclette tant attendue, mais pas que !

Avis aux déçus et aux frustrés n’ayant pas pu profiter de la fameuse raclette, emblème de La petite ferme : elle fera son retour à partir du 15 septembre ! “A la petite ferme, qui est vraiment le restaurant de la raclette connu depuis très longtemps, on a perdu presque toute la saison d’hiver avec le lockdown, mais on est en train de se préparer pour relancer une saison au mois de septembre qui va être super !”, prévient François, enthousiasmé par la réouverture de son établissement de coeur.

Avec le temps dont ils ont bénéficié de par le confinement, le gérant et ses associés ont pu se concentrer sur des améliorations et des changements à apporter à La petite ferme. “On a pas mal de choses de prévues au niveau marketing”, annonce François. “On va avoir une licence avec des autorisations beaucoup plus tard, de la musique, et une ambiance encore plus à la française : des grandes tables à partager, une formule raclette à volonté qui va reprendre le 15 septembre…

Avis aux français de coeur, nostalgiques de la bonne bouffe, et autres amateurs de vin : La petite ferme n’attend donc plus que vous pour remplir sa salle et vous plonger dans l’ambiance des bistrots français. Le chef Damian y travaille des produits locaux mais aussi importés depuis la France, pour proposer des vins de qualité qui accompagnent à merveille les plats de ce chaleureux restaurant. Assiette de charcuterie ou de fromage, escargots de Bourgogne, cassoulet toulousain ou encore tartiflette de savoie, ce temple du fromage et du savoir-vivre à la française avait décidément manqué à ses habitués. Un retour qui fait chaud au cœur pour cet établissement français où l’on se sent “comme à la maison”.

 

 

Où trouver La petite ferme : 102-104 Farringdon Road, London, EC1R 3EA

 

Horaires :

Déjeuner : Les vendredi et samedi de 12h à 14h30

Diner : Du mardi au samedi de 17h30 à 22h

 

Pour réserver : bookings@lapetitefermelondon.com

Site web

Instagram

 

LePetitJournal.com Londres s’engage au côté des restaurateurs et entrepreneurs français. Tout au long du mois, nous proposons des portraits d’établissements français basés au Royaume-Uni. Ainsi, nous souhaitons leur apporter notre soutien et partager notre enthousiasme en cette période de réouverture. Tchin !
Sur le même sujet
Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef Lepetitjournal.com Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Londres !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale