Mercredi 22 septembre 2021
TEST: 2269

Réouverture pour Paulette, la grand-mère de Little Venice

Par Stéphane Germain | Publié le 20/05/2021 à 19:59 | Mis à jour le 20/05/2021 à 20:40
Photo : Chez Paulette
Image d'une devanture de restaurant vide

Le restaurant Paulette, fraîchement ouvert par deux associés français, accueille de nouveau sa clientèle depuis ce mardi.

 

Nommé après la grand-mère du gérant, François, le restaurant Paulette a ouvert ses portes en juin dernier dans le quartier pas comme les autres de Little Venice. Un pari risqué au vu de la période, mais un pari réussi pour ce français déjà bien implanté dans la capitale britannique avec ses deux restaurants La ferme et La petite ferme. Chez Paulette, pas de chichis : on profite des recettes rassurantes de nos grand-mères. Si elles seules en ont le secret, Paulette les revisite tout en finesse et en gourmandise dans une ambiance rustique et chaleureuse.

 

Une opportunité saisie

Au vu du contexte sanitaire et économique, ouvrir un nouveau restaurant aurait pu sembler impensable pour beaucoup, voire dément. Mais François et son associé Jean-François ont su partir sur des bases solides pour lancer cette nouvelle aventure : “on avait déjà une situation d’entreprise assez stable au préalable de la crise”, explique François. Cette stabilité a permis aux français d’ouvrir Paulette, profitant de la fermeture d’un établissement.

“Mine de rien, la situation nous a donné l'opportunité de se développer. Il y a eu des fermetures, et on surveille la ville de Londres. On a des quartiers où on sait qu’on a envie de se développer, dont ce quartier, qui était notre prochaine cible” précise François, visiblement ravi de pouvoir ouvrir à Little Venice. Aussi, cette opération a été facilitée par des avantages financiers dus, ironiquement, à la crise sanitaire : “il y a un établissement qui s’est libéré, qui a fermé à cause de la crise du covid. Ça a donc été l’opportunité pour nous de racheter, on ne va pas se mentir, à un prix plus faible”. Le malheur des uns ferait-il finalement bien le bonheur des autres ?

Maintenant, le quartier cosy qu’est Little Venice s’habille de la devanture orange de Paulette, une “cave à vin/épicerie, où on a aussi des tables le soir d’autant plus maintenant où on a une vingtaine de couverts” annonce François. “Mais l’activité est vraiment séparée en deux parties avec la partie cave à vin et épicerie, et le soir : tables, petit comptoir, cuisine de grand-mère”. Un joli programme pour cet établissement qui s’inscrit dans un circuit court dynamique en misant sur l'import de bons produits français (vins, fromages, charcuterie) autant que sur la mise en avant de produits locaux.

 

Des personnes boivent un café dans un restaurant

 

Un lancement “smooth”

François le reconnaît volontiers, sa situation a été préférable à beaucoup de ses confrères restaurateurs. Une situation financière stable, une clientèle fidèle, des aides diverses : le navire s’est maintenu à flot plutôt aisément. En fait, la situation semble avoir permis aux deux associés frenchies de pouvoir prendre le temps, un luxe devenu trop rare. “On a racheté au mois de juin avec mon associé et on a décidé d’ouvrir au mois d’août pour que ce soit smooth. Après, on n’est pas restés ouvert longtemps parce qu’à partir de septembre ça a commencé à être l’hécatombe…” explique François. “Mais l’idée était de mettre en place une cave à vin épicerie, et on a commencé par l’activité bar à vin où on avait des planches et des bouteilles, et le lockdown nous a permis d’accélérer l’étape “création d’épicerie fine” puisqu’on a eu cinq mois pour se concentrer sur cette activité là qui est maintenant développée et en place.”

Une course en petites foulées, donc, pour un restaurant qui a eu le temps de voir mûrir un projet épanoui et alléchant. Prochaine étape, la mise en pratique de toutes ces réflexions, avec la reprise de l’activité de restauration en salle le soir: “ça a été challenging mais c’est notre troisième restaurant donc on commence à avoir l’habitude”, résume le gérant, enthousiaste.

Lancement oblige, un verre de Crémant sera offert aux chanceux qui auront pu réserver cette semaine chez Paulette. En effet, la rentrée des classes a été maîtrisée par cet établissement qui affichait complet pour le jour de sa réouverture, à l’instar des deux autres restaurants des deux associés. Qui aurait cru devoir réserver à l’avance pour aller manger chez mamie ? C’est le pari réussi des deux français, heureux de retrouver leur fidèle clientèle de Little Venice.

 

Où trouver Paulette : 18 Formosa St, Londres W9 1EE

Horaires :
Mardi - Vendredi : 10h - 21h30
Samedi : 9h - 21h30

Site web : https://www.paulettelondon.com/
Instagram : https://www.instagram.com/paulette__london/?hl=fr

 

LePetitJournal.com Londres s’engage au côté des restaurateurs et entrepreneurs français. Tout au long du mois, nous proposons des portraits d’établissements français basés au Royaume-Uni. Ainsi, nous souhaitons leur apporter notre soutien et partager notre enthousiasme en cette période de réouverture. Tchin !
Nous vous recommandons
Stéphane Germain - Journaliste

Stéphane Germain

Rédactrice en chef associée LPJ Londres. Journaliste passionnée et inlassable curieuse.
0 Commentaire (s) Réagir
Sur le même sujet