Lundi 25 mai 2020
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

A 17 ans, Alyssa étudie à Londres sans sa famille restée à Paris

Par Lycée International Winston Churchill | Publié le 10/03/2020 à 12:36 | Mis à jour le 10/03/2020 à 13:11
Churchill lycée londres bac sans ses parents

Avec son programme « Happy Campers », le Lycée International de Londres Winston Churchill permet à des élèves âgés de 16 ans ou plus, d’étudier dans la capitale britannique tout en étant logés dans des familles d’accueil. C’est le cas d’Alyssa, élève de terminale, qui est très heureuse de son choix.

 

Alyssa, pourquoi choisir de faire ta terminale, seule, à Londres ?

J’étais auparavant au lycée Stanislas à Paris et je n’en pouvais plus. Je voulais vraiment changer d’environnement. Si un autre lycée de la capitale a été un temps envisagé, le choix s’est vite porté sur l’Angleterre. J’ai en effet toujours adoré parler anglais. J’avais d’ailleurs un bon niveau car je partais en « summer camp » tous les étés. C’est mon père qui a trouvé ce lycée. Du coup, j’ai eu un entretien et j’ai été prise. J’ai d’abord trouvé une famille d’accueil grâce à un organisme spécialisé qui peut nous mettre en relation, puis j’ai choisi de prendre un appartement dans une résidence pour étudiants.

Tu vis seule dans un appartement à 17 ans ?

Oui, c’est un studio tout équipé dans une résidence pour étudiants, ce qu’ils appellent ici « studio accommodation ». C’est très sécurisé. Il y a quelqu’un à l’accueil 24h/24 pour filtrer les entrées et répondre à nos questions. L’année dernière, j’étais en famille d’accueil, celle qui héberge aujourd’hui Irina qui vit comme moi à Londres sans ses parents. Le format ne me correspondait pas. J’aime bien vivre dans ma bulle, rester dans ma chambre (comme je le faisais à Paris), choisir ce que je vais manger et parfois dîner très tôt, juste en sortant des cours. Je ne sais pas pourquoi, mais les Anglais mettent de la sauce tomate dans tous les plats, je ne suis vraiment pas fan de ça. Pour mes parents, c’était important au début que je sois dans une famille d’accueil, mais à partir du moment où ils ont vu que de toute façon je ne mangeais pas avec la famille, cela ne servait à rien.

Est-ce que tu arrives à bien travailler ?

Oui, le seul truc, c’est qu’il faut gérer. Il faut que je fasse les courses, la cuisine, la vaisselle et mes lessives. Parfois la vaisselle s’entasse dans l’évier et c’est très énervant. La lessive c’est pareil. Il faut aller avec sa corbeille de linge dans le local dédié dans la résidence. Les machines ne sont pas toujours disponibles. Mais pour le rythme de travail ça va. Moi j’adore travailler en musique, du coup j’aime bien le fait d’avoir ma pièce à moi. J’aime mon indépendance. Et si j’ai un quelconque souci, je peux à tout moment contacter l’équipe « well-being » du lycée. Colette Anne-Claire sont toujours là pour nous.

 

>> Plus de renseignements sur le site internet du Lycée international de Londres Winston Churchill

0 Commentaire (s)Réagir
Sur le même sujet