Samedi 23 octobre 2021
TEST: 2269

10 stations de métro redécorées en l’honneur de la communauté LGBTQIA+

Par Lili Auriat | Publié le 23/09/2021 à 16:19 | Mis à jour le 23/09/2021 à 16:42
La cocarde de Baker Street par Tim Dunn

En cette journée internationale de la bisexualité, nous vous présentons les dix stations de métro décorées pendant un mois pour célébrer la communauté LGBTQIA+ de Londres.

 

Le réseau TfL tient à montrer son soutien à travers ces dix cocardes aux messages d'espoir et d'amour haut en couleur. Les emplacements ont été choisis par les créateurs eux-mêmes, certains ayant une vraie signification comme pour la gare de Vauxhall, au cœur d'une zone symbolique pour la communauté LGBTQIA +.

 

La cocarde de Vauxhall par Philip Normal

Des artistes engagés et membres de la communauté

Parmi ces designs, 5 ont été conçus par le personnel de TfL, et 5 autres par des artistes appartenant à la communauté LGBT+. On retrouvera donc les œuvres d’Amy Lamé à Caledonian Road, de Tim Dunn à Baker Street, de Marc Thompson à Brixton, de Philip Normal à Vauxhall et de Dan Vo à Hammersmith. Ces artistes racontent leurs parcours, leurs histoires personnelles ainsi que la manière dont la pandémie a affecté les personnes de la communauté. Le but étant de montrer, à travers la cocarde, symbole de Londres depuis plus de 100 ans, la plus grande diversité et tolérance possible. Des informations sur le concepteur, ainsi que des explications sur le dessin de la cocarde sont affichées à côté du design.

Amy Lame, dit London’s Night Czar, a déclaré : « Quand je suis arrivée à Londres pour la première fois, j'étais parfaitement consciente que je marchais sur les traces de mes frères et sœurs LGBTQ + et je prenais régulièrement le métro et le bus pour visiter des lieux liés à leurs histoires. J'ai été vraiment honoré d'avoir été invité à créer une cocarde ».

 

La cocarde de Caledonian Road par Amy Lame

 

Marc Thompson est lui aussi « ravi » qu'on lui ait demandé de présenter un design, « c'est un véritable honneur d'avoir les mots de Joseph Beam, un militant et écrivain noir queer à une place aussi importante. Je suis particulièrement fier que cette cocarde soit placée à Brixton où je suis né et où j'ai grandi, et cette station est au cœur de mon parcours en tant qu'homme queer noir dans cette ville. ». Sarah, analyste chez TfL, qui a aussi pu exposer son œuvre, a confié : « Je suis tellement enthousiaste à l’idée que mon design ait été choisi. Je sens que je contribue à faire une différence. »

 

La cocarde de Brixton par Marc Thompson

Diffuser le message le plus largement possible

Le réseau TfL est conscient de son importance dans la vie quotidienne des Londoniens, particulièrement après la pandémie. Les transports publics jouent un rôle central permettant de rejoindre des amis, de la famille ou des cercles de soutien, d'aller travailler, d'étudier ou simplement d'explorer Londres. Les responsables souhaitent ainsi sensibiliser le plus de personnes possibles aux problèmes affectant la communauté LGBTQIA+, et répandre un message de tolérance et d’unité.

 

La cocarde de Hammersmith par Dan Vo

 

D’autres projets

Les cocardes ne sont pas le seul projet de soutien à la communauté que met en place TfL : seront également affichées des photographies du personnel LGBTQIA+ de TfL et de leurs partenaires. Cette campagne aura lieu elle aussi pendant un mois aux stations North Greenwich, Vauxhall et Green Park.

Depuis 15 ans, TfL soutient la communauté et participe à la London’s Pride Parade. C’est pourquoi le groupe de réseau du personnel LGBTQ+ de TfL avait commandé, en 2014, un passage piéton arc-en-ciel. Placé temporairement à la jonction de Pall Mall East et de Suffolk Street, il est aujourd’hui possible de l’admirer tout au long l’année au London Transport Museum.

 

Lili Auriat - Journaliste Londres

Lili Auriat

Lili Auriat, étudiante à Sciences Po Aix, parisienne et passionnée de sport et de voyage.
0 Commentaire (s) Réagir