Samedi 16 octobre 2021
TEST: 3752

Une forte récession pour le Pérou avant un rebond en 2021

Par Guillaume FLOR | Publié le 09/11/2020 à 08:00 | Mis à jour le 09/11/2020 à 08:00
Photo : © Dan Gold - Unsplash
lima pérou recession économique fmi

Le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit une chute du Produit Intérieur Brut (PIB) au Pérou de 13,9% en 2020 et une croissance de 7,3% pour 2021.

Une prévision revue à la hausse, puisqu’en juin, le FMI tablait sur une croissance péruvienne de 6,5% pour 2021. Pour sa part, le Ministère de l’Économie et des Finances du Pérou se projette sur une croissance de 10% en 2021.

À l’échelle mondiale, le FMI a précisé que cette année, la récession due à la pandémie serait moins sévère que prévu. Sa projection est désormais d’une baisse de 4,4% du PIB mondial (-5,2% prévu en juin).

 

La plus forte récession pour l’Amérique latine depuis plus d’un siècle

Concernant toute la zone Amérique latine et Caraïbes (LAC), le FMI prévoit une baisse de 8,1% du PIB pour l’année en cours et une récupération modérée de 3,6% pour 2021.

L’effondrement de l’économie latino-américaine sera énorme cette année, le deuxième plus important dans le monde, derrière la zone euro. Un effondrement qui s’est étendu à toute la région, et mis à part le Venezuela (toujours à la marge), ce sont le Pérou, l’Argentine et l’Équateur qui seront les plus touchés avec des récessions respectives de 13,9%, 11,8% et 11%.

 

Le Covid-19 condamne donc le Pérou à la plus grande récession économique de toute l’Amérique latine en 2020, après le Venezuela

Suivant les critères scientifiques, le Pérou a très vite opté pour un confinement strict. Une mesure qui a sauvé des vies, son objectif prioritaire, mais qui a plongé l’économie du pays dans une profonde récession.

Selon le FMI, étant donné leurs caractéristiques structurelles, les économies d’Amérique latine, à l’exemple de celle du Pérou, sont particulièrement vulnérables à la fermeture des frontières, aux confinements, d’où l’impact important des mesures prises dans le cadre de la pandémie du Covid-19.

En ce qui concerne l’année en cours, la chute du PIB péruvien de 13,9% placerait donc le Pérou comme la deuxième économie la plus touchée de la zone en 2020, après le Venezuela (-25%).

 

L’économie péruvienne pourrait se récupérer plus rapidement que dans d’autres crises du passé

Bien que la propagation du coronavirus soit persistante, il y a malgré tout quelques éléments d’espoir, l’activité économique devrait connaître un rebond l’année prochaine. Le directeur de l’Institut Péruvien d’Économie (IPE), Diego Macera, a indiqué que plusieurs indicateurs se sont améliorés comme la production électrique ou l’emploi formel. « Pour 2021, les principaux moteurs seront encore la possibilité de contrôle de la pandémie, l’efficacité des politiques économiques qui sont mises en place et le risque politique lié à l’année électorale au Pérou », a-t-il affirmé.

De son côté, la présidente du conseil d’administration de la Bourse de Valeurs de Lima (BVL), Claudia Cooper, a indiqué que l’économie péruvienne pourrait se récupérer plus rapidement que dans d’autres crises du passé, grâce à sa force macroéconomique, en se référant notamment à la crise asiatique de 1997 pour laquelle le Pérou a connu une lente récupération de quasiment six ans. « Les politiques qui affaibliront cette solidité vont retarder les opportunités » a-t-elle ajouté en référence aux initiatives populistes du Congrès péruvien, lors d’un forum virtuel de l’IPE.

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale

Expat mag

EXPO

Exposition Morozov : voyager à travers l’art

Jusqu’au 22 février 2022, la Fondation Louis Vuitton propose l’exposition Morozov. Cette collection russe de renom international dévoile les oeuvres des plus grands artistes d’art moderne