Jeudi 21 octobre 2021
TEST: 3752

Le Petit Prince, traduit dans la langue indigène Shipibo-Konibo

Par Guillaume FLOR | Publié le 29/06/2021 à 08:00 | Mis à jour le 29/06/2021 à 08:00
Le Petit Prince, traduit dans la langue indigène Shipibo-Konibo

Le Petit Prince d'Antoine de Saint Exupéry est l'un des livres les plus traduits dans le monde, il vient de l’être à nouveau, dans une troisième langue native au Pérou, après le Quechua et le Aymara.

Sur le point de commémorer les 200 ans de l'indépendance du Pérou, cette traduction dans la langue indigène Shipibo-Konibo de l'œuvre « Le Petit Prince » (« Jatibi Ibo Bake »), est une manière pour le ministère péruvien de la Culture de réaffirmer son engagement dans la conservation et la défense des langues natives du Pérou. Selon le dernier recensement national (2017), 34.152 personnes ont le Shipibo-Konibo comme langue maternelle au Pérou.

 

Une première édition de 4.000 exemplaires de « Jatibi Ibo Bake »

Cette première édition, réalisée en coordination avec le Projet Culturel Européen pour le Bicentenaire du Pérou, l'Alliance Française de Lima, et avec le soutien de l'Union Européenne au Pérou et du réseau des centres culturels européens au Pérou (EUNIC), a été publiée en format physique, numérique et livre audio.

Les quatre mille exemplaires physiques seront distribués dans les bibliothèques et les espaces de lecture du réseau du ministère de la Culture au niveau national, ainsi qu'aux communautés Shipibo-Konibo de Lima et de toute l'Amazonie péruvienne.

 

Le Petit Prince, traduit dans la langue indigène Shipibo-Konibo

 

Le traducteur Shipibo, Jeiser Suárez, s’est montré très fier de pouvoir représenter à travers ce projet les peuples autochtones qui n'ont pas toujours de porte-voix ou d'espace pour se faire entendre. Jeiser Suarez explique qu'il a d'abord dû comprendre le contexte dans lequel est racontée l'histoire du Petit Prince pour le refléter au mieux dans la cosmovision du peuple Shipibo-Konibo. Le processus de traduction a duré trois mois et c'est la troisième langue indigène vers laquelle ce livre a été traduit, le premier étant le Quechua, le Aymara, et maintenant le Shipibo.

 

Audio-livre « Jatibi Ibo Bake », le Petit Prince en Shipibo

La version livre audio de cette publication, réalisée par la Direction du livre et de la lecture du ministère de la Culture est disponible gratuitement.

 

Le 29 juin, la journée mondiale du Petit Prince

Les journées consacrées au Petit Prince sont nombreuses, dès 2011 à New-York, 2014 en France ou encore en Chine depuis 2016. L'idée de la Journée Mondiale du Petit Prince, dont la première édition a eu lieu en 2020, est donc de fédérer toutes ces initiatives autour d’une date symbolique, celle de la naissance de son auteur, Antoine de Saint-Exupéry, le 29 juin 1900.

Né en 1943 à New York, Le Petit Prince est un phénomène de l’édition mondiale. Depuis sa sortie en librairie, le Petit Prince collectionne les records. 200 millions d’exemplaires vendus dans le monde. 400 traductions officielles. Qui ne connaît pas cette histoire de la rencontre d’une "grande personne" avec l’enfant qui l’habite, figuré par un petit prince. 

Le Petit Prince est un conte philosophique qui séduit pour les valeurs qu’il porte, qui se transmet et se partage de génération en génération depuis plus de 75 ans (Le Petit Prince sort en France en 1946). Créateur de liens entre les générations, les hommes et les continents, Le Petit Prince est également une icône du développement durable, un acteur de la paix dans le monde et un défenseur des droits de l’enfant.

www.lepetitprince.com

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Vivre à Lima

La peine de mort est-elle vraiment abolie au Pérou ?

Afin de mettre fin aux homicides judiciaires, chaque 10 octobre est organisée la journée mondiale contre la peine de mort, mais qu’en est-il au Pérou ? Est-il possible d'y appliquer la peine capitale