L’Inti Raymi, une tradition réinventée au 20ème siècle pour les touristes

Par Guillaume FLOR | Publié le 24/06/2022 à 16:29 | Mis à jour le 27/06/2022 à 10:12
Photo : © PERU VIP
L’Inti Raymi, une tradition réinventée au 20ème siècle pour les touristes

Dans l'Empire inca, l’Inti Raymi était célébrée lors du solstice d'hiver (fin juin dans l’hémisphère sud). Cette grande fête du soleil se tenait dans la ville de Cusco, la capitale du Tahuantinsuyo.

 

À cette époque, les fêtes duraient une quinzaine de jours. On estime que jusqu'à 50 000 personnes pouvaient affluer vers la ville depuis les différentes régions de l'Empire pour se joindre aux célébrations et accomplir des rituels en remerciement au dieu Soleil.

Si les festivités ont pu continuer après l’arrivée des Espagnols (1532), le vice-roi Francisco de Toledo finit par interdire l’Inti Raymi en 1572, qu’il considère comme étant une activité païenne, contraire à la foi catholique. Pendant près de 400 ans, des célébrations seront tout de même organisées clandestinement à Cusco, en cachette des autorités espagnoles, pour continuer d’honorer le dieu soleil. Il faudra presque quatre siècles pour que l’Inti Raymi soit de nouveau célébré officiellement à Cusco.

 

L’Inti Raymi, une tradition réinventée au 20ème siècle pour les touristes
© Peru.travel

 

L’Inti Raymi est devenu un événement de dimension internationale, essentiellement touristique

Selon l'historienne péruvienne María Rostworowski, la fête la plus importante des Incas aurait été en réalité le « Cápac Raymi », célébrée en décembre autour du solstice d'été dans l'hémisphère sud. L'Inti Raymi est donc une tradition réinventée au 20ème siècle, fruit de la créativité de l'écrivain de Cusco, Faustino Espinoza Navarro, et de l'historien Humberto Vidal Unda, qui ont créé le scénario d’une cérémonie moderne en se basant sur les informations trouvées dans les chroniques vice-royales et notamment sur les écrits de l'Inca Garcilaso de la Vega.

La première célébration eut lieu en 1944 et la date choisie fut le 24 juin au lieu du 21 juin (date à laquelle débute le solstice d'hiver dans l'hémisphère sud) pour coïncider avec la Journée de l'Indien créée en 1930 sous le régime du président Augusto Leguía.

Depuis lors, l’Inti Raymi est une représentation théâtrale de grande ampleur qui redonne vie à ces célébrations anciennes. C’est devenu l’une des plus importantes manifestations culturelles et traditionnelles du pays. L’Inti Raymi est une manière pour les habitants de Cusco de mettre en valeur leur passé en célébrant leurs ancêtres de la culture inca. Il s’agit d’une mise en scène moderne à laquelle participent plus de 750 acteurs hauts en couleur, qui vise à rejouer la fête du culte du soleil réalisée par les Incas en hommage à leur dieu créateur.

La célébration a évolué au fil des années et comprend désormais un ensemble d'activités qui se déroulent dans différentes parties de la ville. Le spectacle commence avec le lever du soleil au temple « Qorikancha » (Temple d'Or), où l'Inca invoque son père le soleil. Ensuite, la rencontre des deux époques a lieu sur la Plaza de Armas de Cusco, où un acteur représentant l'Inca salue le maire actuel de la ville impériale. Enfin, le souverain est transféré sur l’esplanade de la forteresse de Sacsayhuamán, où il est attendu par des milliers de spectateurs.

 

L’Inti Raymi, une tradition réinventée au 20ème siècle pour les touristes
© Peru.travel

 

Des milliers de personnes se rassemblent dans les rues de Cusco pour voir passer l'Inca, ce qui peut être fait gratuitement, même si des agences de voyages louent des balcons ou des espaces pour regarder la procession depuis un lieu privilégié. Par contre, pour avoir la chance d'observer la cérémonie à Sacsayhuamán, il faut payer entre 200 et 250 dollars par personne. Avant la pandémie, plus de 3 000 personnes payaient ce prix pour participer à la fête. Bien que l'Inti Raymi génère de nombreux bénéfices pour la région et ses habitants, nombreux sont ceux qui ne peuvent pas se payer le billet d’entrée et donc profiter d'une célébration importante pour leur identité historique.

Bien que l’Inti Raymi, déclaré patrimoine culturel de la nation en 2001 au Pérou, soit devenu l'une des festivités les plus importantes pour l'identité de Cusco, ses objectifs sont dorénavant essentiellement touristiques. 

 

guillaume flor

Guillaume FLOR

Responsable de l'Édition Lepetitjournal.com de Lima au Pérou. Diplômé en Sciences de l'Information et de la Communication. Depuis plus de 20 ans hors de France : Mexique, Canada, Equateur, Costa Rica, Colombie, Brésil, Espagne et Pérou.
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Lima !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

De la part de toutes les équipes de Lepetitjournal.com

À lire sur votre édition locale