Dimanche 19 mai 2019
Édition Internationale
Édition Internationale
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

La passion des étudiants de l'École polytechnique

Par Polytehnique Bachelor of Science | Publié le 28/01/2019 à 17:30 | Mis à jour le 05/04/2019 à 15:33
Photo : Copyright École polytechnique - J.Barande
art 4

« Lorsqu’on travaille, c’est la passion qui nous anime » affirme Gérard Mourou, prix Nobel de physique 2018 et professeur émérite de l’École polytechnique (dite l’X). Les étudiants du Bachelor of Science de l’X partagent cette passion pour les sciences et le démontrent au travers de leurs divers projets. 

Suivez maintenant Eléonore et William qui partagent leur expérience à l’X. Tous deux sont étudiants au Bachelor of science et passionnés dans des domaines différents. Ce qui les lie, comme beaucoup d’étudiants du Bachelor, est cette appétence intellectuelle qui les pousse à expérimenter au-delà du cursus académique. 

Participation à des événements extérieurs, stages d’été, création d’associations, sont autant de possibilités qu’ont ces étudiants passionnés de développer leur réseau et leurs compétences.

 

En plus d’un programme très chargé au Bachelor of Science, les élèves ont par exemple la possibilité de faire des stages d’été qui figureront sur leur bulletin. D’une durée de quatre à huit semaines, ils donnent lieu à la rédaction d’un rapport de stage présenté devant un jury. 

Eléonore est en deuxième année de Bachelor option Mathématiques-physique (mineure chimie). Arrivée à l’X après un cursus en Chine et en Belgique et passionnée par la physique et l’ingénierie, elle a choisi de faire son stage d’été à Bruxelles dans l’entreprise Bosch Rexroth, qui se spécialise notamment dans les applications mobiles, l’équipement industriel et l’automation.

« Ce stage d’observation m’a permis de découvrir le fonctionnement de l’entreprise et plus spécifiquement comment un projet est conçu de A à Z ; de la demande du client à la réalisation finale du projet, en passant par les tests de composants hydrauliques effectués dans l’atelier. Il m’a aussi été possible d’intervenir pour la préparation d’une fiche de données relative à un système hydraulique : il fallait calculer les dimensions idéales de composants à inclure dans le système et vérifier dans les catalogues quels produits disponibles étaient les plus appropriés. Il était particulièrement intéressant de pouvoir mobiliser les connaissances acquises en cours de physique à l’Ecole polytechnique et d’aborder des concepts de mécanique et de thermodynamique, dans un contexte d’applications industrielles. » 

Les stages d’été permettent aux élèves de d’appliquer directement leurs connaissances au monde professionnel et d’affiner leurs projets d’avenir.

 

William est quant à lui passionné par l’informatique et le codage. Cet étudiant germano-américain de première année au Bachelor of Science a passé tout son cursus en Allemagne et est venu en France spécialement pour ce programme de l’X. 

Il s’est découvert une passion pour l’informatique au lycée lors d’un stage chez AXA Investment à Francfort « J’ai généré des Excell add-in pour automatiser des tâches qu’un employé avait à faire chaque matin et qui prenait 10 à 15min de son temps, c’est là que j’ai réalisé que j’avais un réel intérêt pour le codage. »

Depuis son arrivée au Bachelor en septembre 2018, William a créé sa propre association étudiante, « Privacy committee », qui aborde la question de la vie privée sur Internet et du ciblage d’informations (Google, réseaux sociaux). Par le biais de discussions et plus tard de conférences, les membres chercheront à débattre des conséquences sociales et sociétales positives et négatives de ces plateformes et à ouvrir la voie aux plateformes alternatives.

Reconnaissant d’ailleurs les aspects positifs du Machine Learning dans certains domaines (comme l’astronautique ou la sécurité digitale), William a participé au hackathon organisé par Huawei en novembre dernier qui portait sur la détection de logiciels malveillants en se basant sur les process qu’ils génèrent dans les ordinateurs, grâce à des algorithmes de Machine Learning. « Nous avions 24h pour créer un modèle de Machine Learning permettant de prédire de manière précise la présence de fichiers malveillants dans des bases de données au volume extrêmement important (plus de 400 000 fichiers) ». Et de poursuivre « le plus difficile était de sélectionner les données pertinentes pour l’identification de ces fichiers malveillants. » Ravi de sa participation, il se dit intéressé à reproduire l’expérience dans le futur. 

William a par ailleurs reçu la prestigieuse bourse d’études Studienstiftung des deutschen Volkes qui va le soutenir financièrement durant sa scolarité au Bachelor et lui donner de multiples opportunités de réseautage et d'ouverture culturelle. 

 

polytechnique
William (5ème en partant de la gauche) au Hackathon Huawei, Novembre 2018

 

Les sciences vous inspirent ? La deuxième vague de candidature pour le Bachelor of Science a ouvert le 15 janvier sur la plateforme web de l’École polytechnique et se termine le 28 février pour une rentrée en septembre 2019.  

 

Nous vous recommandons

0 Commentaire (s)Réagir

Ma Vie d'Expat

Appel à témoins : je ne voulais pas quitter la France !

L’expatriation ne relève pas toujours d’un choix personnel. Vous êtes muté(e) à l’étranger par votre entreprise ou votre conjoint décroche un nouvel emploi hors des frontières françaises… et votre ...