Jeudi 1 octobre 2020

Lycées Français en Indonésie : une rentrée pas comme les autres

Par Lepetitjournal Jakarta | Publié le 10/09/2020 à 22:30 | Mis à jour le 10/09/2020 à 22:30
Photo : matinée d'intégration @photo lycée français Jakarta
rentrée lycée francais indonesie

Mardi 1er septembre fut pour les élèves des lycées Français de Jakarta et de Bali une rentrée pas comme les autres. Le virus du Covid-19 en Indonésie se dispersant toujours, le gouvernement indonésien ne permet pas aux écoles d’ouvrir en présentiel. Les élèves des lycées qui suivent depuis le début de la crise fin mars les cours en ligne se sont vus à leur grande déception continuer cet enseignement et faire une rentrée derrière leur ordinateur.

 

Le petitjournal.com de Jakarta a contacté Brahim Oualli, proviseur du Lycée Français de Jakarta, et nous le remercions d’avoir pris le temps de répondre à nos questions.

 

Où en en sont les effectifs de cette rentrée 2020-2021 ?

En ce qui concerne le Lycée Français de Jakarta, nous accusons une baisse de 17% de nos effectifs. C'était attendu et en ligne avec nos prévisions du mois de juin dernier. Globalement, cette baisse est moins importante que la tendance observée sur la zone Asie. J'en profite pour remercier les parents de la fidélité ainsi affichée, de la confiance accordée à notre offre pédagogique à distance.

 

Une rentrée en ligne ce n'est pas commun, comment se sont préparés et organisés les enseignants?

Nous avons travaillé depuis l'année dernière à faire évoluer les contenus pédagogiques à l'enseignement à distance. L'enjeu pour les enseignants est d'équilibrer les propositions de travail synchrone (en visioconférence) et asynchrone (travail personnel de l'élève). 

L'enseignement à distance amène une fatigabilité plus importante. C'est une réalité. L'enjeu est de trouver un équilibre de charge de travail soucieux de préserver les élèves, de leur permettre de suivre un rythme régulier des apprentissages, d'avoir une progression linéaire. 

 

Pas de classe au lycée depuis 6 mois, comment les élèves arrivent à suivre ? Quelles sont les difficultés rencontrées ? Avez-vous constaté des décrochages ?

Les élèves répondent très largement positivement à ces nouvelles modalités d'enseignement. Ce n'est évidemment pas un choix mais bien une alternative dans des conditions exceptionnelles. Ils sont présents aux cours et participent avec beaucoup de dynamisme aux cours en ligne. 

Certains élèves peuvent parfois rencontrer des phases de démotivation. Pour ces élèves repérés, nous avons mobilisé des enseignants pour engager avec eux un tutorat et des séances individualisées de suivi. La vie scolaire est pleinement investie dans l'accompagnement des élèves. Un appel est systématiquement effectué pour prévenir les phénomènes de décrochage. En lien avec les professeurs, ils alertent les parents des premiers signaux comme des retards répétés, absentéisme, travaux non rendus de l’élève.

 

Vous avez organisé une matinée d’intégration pour les classes de CP ?

Un accueil exceptionnel a été organisé pour marquer le passage de la grande section au CP. Les élèves (et parents) ont eu l'opportunité de rencontrer Marine et Léa le jour de la pré-rentrée. Cela a été un moment assez émouvant, ces petits écoliers avec le cartable sur le dos.

 

Comment se passent les cours ? y-a-t-il des moments de rencontres prévus entres élèves et enseignants pour créer un lien ?

La rentrée à distance a été un enjeu important pour nous. Faire en sorte que l'ensemble des élèves comprenne l'organisation, les points de rencontre, les classes et l'emploi du temps assigné. Je suis très agréablement surpris des ressources montrées par les élèves, les parents, et les enseignants pour la fluidité de ce début d'année. Nous ajustons actuellement les différentes remarques observées mais elles ne sont que des correctifs organisationnels. L'ensemble est grandement satisfaisant.   

 

Une date d'ouverture en présentielle en vue ?

Je suis en contact avec les autres proviseurs des autres écoles internationales de Jakarta. Nous attendons avec impatience l'autorisation de réouverture en présentiel. A ce jour, nous n'avons pas de visibilité sur cette échéance.

 

Une baisse des écolages a été anticipée 

Le Conseil d'Administration a accordé une réduction des frais de scolarité pour la période à venir d'enseignement à distance (-70% en maternelle - 40% en Primaire -25% sur le collège et lycée). Cet effort est financé sur les fonds de réserve du lycée. Cela représente un effort très conséquent pour nos finances. C'est surtout un geste solidaire envers nos parents que nous essayons d'accompagner en comprenant que le contexte économique est difficile en ce moment.

rentrée lycée francais indonesie

 

 

Et qu’en pensent les élèves et leurs parents ? Témoignages

 

Tous auraient aimé se retrouver en salle de classe le 1er septembre, mais chacun s’organise et s’adapte à ce nouveau scénario. Pour les plus jeunes élèves de maternelle, cette situation est tout de même compliquée, une charmante petite fille nous confie : « C’est nul, il faut rester sur sa chaise tout le temps… ». Sa petite copine est ravie de cette situation car elle peut rester avec son petit frère d'un an, sa grande sœur est en classe de primaire : « je suis contente de retrouver l’école mais c’est moins drôle quand même, il y a des problèmes de connexion et tout le monde parle en même temps ». Célia en classe de CM2 nous explique : « la rentrée a été un peu mouvementée mais s’est finalement bien passée grâce au sérieux et aux efforts des professeurs. Ce qui est bien, c’est que l’on était tous déjà habitués à l’école en ligne et ce qui est dommage c’est qu’on ne peut pas revoir nos copains et faire vraiment connaissance avec notre maitre ». Zoé en classe de troisième : « Je suis contente d’être revenue en Indonésie et que l’école recommence. Même si techniquement tout fonctionne bien en ligne et que tout est bien fait, je suis déçue de ne pas faire une rentrée normale, de ne pas voir mes amis et de ne pas échanger directement avec les professeurs et les autres. » Côté lycée, Guillaume élève en classe de terminale :" Après une fin d'année sans voir mes amis, ma rentrée en terminale est arrivée à toute allure et encore en ligne. La distance n'aide pas à la compréhension, trop de distractions autour. Interagir avec les professeurs ne se passe pas pareil : on prend moins la parole, on formule moins bien dans le "tchat" ."

 

Les parents d’élèves sont eux certes rassurés par le travail déjà mis en place au lycée français de Jakarta et par l’équipe enseignante, "le virage du numérique avec les tablettes, les livres en ligne se déroulent bien" commente un parent. Mais les inquiétudes sont bien présentes ; un parent d’élèves en collège et lycée nous explique : « Le premier sentiment est sans doute une certaine tristesse que mes enfants ne puissent pas retrouver, avec la fermeture de l’école, leur vie sociale d’avant et toutes les interactions avec leurs amis pendant et en-dehors des cours. Ensuite, il y a évidemment l’inquiétude des études, la crainte que les cours ne puissent pas être approfondis, qu’il y ait une lassitude de leur part. En tant que parents, je trouve qu’il est également moins aisé de trouver un mode de fonctionnement quant au suivi du travail et éventuellement de l’aide que je pourrais leur apporter si besoin. ». Un autre parent avec des enfants en maternelle et primaire nous confie : « La rentrée en virtuelle est plus compliquée qu’une fin d’année. Les élèves ne connaissent pas les enseignants ni leurs méthodes de travail. Les enfants rentrent de vacances, ils ont du mal à se remettre dans le rythme. Il faut les motiver pour se remettre aux devoirs et au travail en autonomie, il y a aussi les frustrations des mauvaises connections. On ressent bien que leurs amis leur manquent. J’espère vraiment que cette situation ne pas durer longtemps. Des créneaux de cours en petits groupes les après-midis seraient une excellente idée… ». Une maman de trois enfants témoigne : « Toute l’organisation du lycée et le travail de l’équipe enseignante est à saluer, mais franchement ça va se jouer au mental ! La relation parent-enfant en prend un coup et l’absence de perspective de réouverture à court terme est dure. Quand on connait ce lycée en situation normale et tout ce qui est proposé, le sentiment de frustration est inévitable. Vivement… on ne sait pas quand ! »

 

Entre le moment où nous avons interrogé les familles et cette publication, la remise en application du protocole de mesures sanitaires et de distanciations sociales à Jakarta a été renforcée, ce qui ne laisse pas entrevoir de perspective de réouverture des écoles prochainement. 

 

Crédits photos : Lycée Français de Jakarta

 

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com jakarta

Lepetitjournal Jakarta

L'édition de Jakarta de Lepetitjournal.com, Le média des Français, des francophones et des francophiles à l'étranger.
0 Commentaire (s)Réagir