Mercredi 14 novembre 2018
  Ne manquez plus les
dernières nouvelles
S'abonner

Asian Games - C'est parti pour les Jeux !

Par Joël Bronner | Publié le 19/08/2018 à 23:00 | Mis à jour le 20/08/2018 à 11:32
Photo : Cérémonie ouverture Asian games@siteofficielAseanGames
© Asian Games 2018-2

Ce week-end, la cérémonie d'ouverture des Jeux asiatiques a marqué le début d'une compétition qui regroupe plus de 10.000 athlètes et quelque 40 disciplines entre Jakarta et Palembang jusqu'au 2 septembre.

Cela fait un an que le compte à rebours avait été lancé sur le rond point de la statue 'Selamat Datang' de Thamrin. Depuis lors, les trois mascottes animales - le rhinocéros, le cerf et l'oiseau de paradis - ont  progressivement envahi l'espace public de la capitale. Vous n'avez pas pu les manquer, les trois créatures sont partout : sur les bus, au milieu des pelouses comme à l’entrée des malls et même jusque sur les emballages de certaines nouilles instantanées. Puis ce samedi, finalement, les cadrans du décompte se sont tous mis à indiquer zéro. 

 

Pour l'occasion, les organisateurs avaient annoncé une cérémonie « colossale ». Le site officiel des Jeux ne s'en cachait d'ailleurs pas, il s'agissait via le spectacle d'ouverture de « montrer au monde que l’Indonésie est une grande nation, capable d'accueillir un événement international ». Alors dans le stade Gelora Bung Karno, sorti de terre dans les années 60, alors que Jakarta accueillait les Jeux pour la première fois, les choses ont été faites en grand. 

 

Plusieurs milliers de danseurs ont ainsi secondé une dizaine de chanteurs sur une scène monumentale de 26 mètres de haut, 120 de long et 30 de large. Une scène en forme de montagne, couverte de verdure et arrosée d'une cascade, symboles de la luxuriance et de la diversité du plus grand archipel du monde. Dans la plaine, les chorégraphes ont offert au public un feu d'artifices de danseurs bariolés, aux couleurs de dizaines de tribus et ethnies différentes, toutes 'unies dans la diversité', comme le veut la devise du pays.

 

Parmi les têtes d'affiche, la chanteuse Anggun, la plus Française des Indonésiennes, a notamment donné de la voix devant une cascade aux reflets violets, loin du Sahara enneigé qui l'a fait connaître. L'eau, l'air, la terre, le feu... tous les éléments se sont par ailleurs succédé sur scène pour apporter chacun un peu de cette 'énergie de l'Asie', le slogan des Jeux 2018.

 

Côté politique, les deux Corées ont défilé unies en début de cérémonie, tandis qu'une délégation de la Palestine était également représentée et particulièrement acclamée par le public indonésien. Un instant de silence a par ailleurs été respecté en hommage aux victimes du récent séisme qui a frappé Lombok.

 

À l'heure des discours, le dirigeant du conseil olympique d'Asie, Ahmed Al-Fahad Al-Sabah, concluait à l'intention des athlètes : « c'est à votre tour à présent de briller ». Alors, nageurs, footballeurs, badistes ou représentants d'un sport encore méconnu, voici venue l'heure de chercher la lumière... en suivant, pourquoi pas, l’éclairage d'Anggun, elle qui affirmait crânement en 1997 : « si la poussière emporte tes rêves de lumière, je serai ta lune, ton repère ».

Pour suivre les résultats en direct, site officiel Asian Games cliquez ici 

 

 

Nous vous recommandons

Joël Bronner

Joël Bronner

Après Islamabad puis Kaboul, Jakarta est la 3e ville où j’expérimente l’expatriation. Au paradis du macet, je suis notamment le correspondant de Radio France Internationale (RFI)
0 Commentaire (s)Réagir