TEST: 2262

EN TURC – Dix mots "imprononçables"

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 28/12/2020 à 03:50 | Mis à jour le 28/12/2020 à 03:50
Photo : Littéralement : "Je viens d’Honolulu"
turc mots imprononçables

(Cet article a été publié une première fois en novembre 2017)

 

"Ağrı", "su şişesi", "mefruşatçı"… Lepetitjournal.com d'Istanbul vous propose une liste de dix mots turcs difficiles à prononcer… Essayez !

1. "ağrı"

Traduction et prononciation : Le mot "ağrı" signifie "douleur" et caractérise à lui seul la peine que peut parfois provoquer la prononciation en turc… Le "ı" (un "i sans point" comme le désignent les Français) n’existe pas dans notre alphabet. En turc, sa prononciation est un intermédiaire entre celle du "i" et celle du "u".

Appelée "g doux" (yumuşak g), la lettre "ğ", quand elle se retrouve entre deux voyelles, sert à allonger la première d’entre elles. Ici, on dit donc "aaarı". Attention, si vous ne prolongez pas la voyelle et dites "arı", cela signifie "abeille". 

2. "mefruşatçı"

Traduction et prononciation : En turc, "mefruşatçı" désigne celui qui vend des rideaux. La difficulté dans la prononciation de ce mot est due à l’utilisation de "ş", une lettre qui n’existe pas dans l’alphabet français, et de "ç", qui n'a pas la même utilisation en turc qu'en français. Le "ş" est l’équivalent de "ch" en français, comme dans "chemin". Le "ç" se dit "tch" comme dans tchatche. 

3. "züccaciye" 

Traduction et prononciation : "Züccaciye" signifie "verrerie". En turc, "ü" se dit "u" comme dans turc. (Attention, "u" se dit en revanche "ou" comme dans rouge.) Le "c" se prononce "dj"… Alors, vous y parvenez ? 

4. "su şişesi"

Traduction et prononciation : Qui aurait cru qu’il serait aussi difficile de demander… une bouteille d’eau ! "Su şişesi" n’est pas simple à prononcer en raison de la proximité du "s", prononcé "ss" et du "ş" prononcé "ch". "Su şişesi" désigne aussi une gourde. 

5. "geceler"

Traduction et prononciation : "Nuits"... Des notions d’espagnol ou d’italien vous seront bien utiles… En turc aussi, on roule le "r ". Il est surtout difficile à prononcer quand il est situé en fin de mot, car il revêt alors un caractère fricatif ; c’est-à-dire que son son est prolongé par une sorte de frottement. 

6. "istatistiki"

Traduction et prononciation : Le mot "istatistiki" désigne l’adjectif "statistique". Certes, il se prononce comme il s’écrit mais essayez donc de le dire successivement à plusieurs reprises… Alors ?

7. "kağıt"

Traduction et prononciation : Ce mot signifie "papier". Ici, le "a" se prononce de l’arrière de la bouche comme dans le mot français pâte. Ce qui est difficile, c’est qu’il doit être prolongé car il est suivi par la lettre "ğ", puis par une voyelle. Reste ensuite à maîtriser le son de "ı", un intermédiaire entre le "i" et le "u".

8. "Honolululuyum"

Traduction et prononciation : Littéralement, cela signifie "Je viens d’Honolulu" (la capitale d’Hawaii aux Etats-Unis). Certes, vous n’aurez sans doute pas l’occasion d’employer ce mot dans chacune de vos phrases, mais avouez que cela vous arrange bien !

9. "risksiz"

Traduction et prononciation : Si ce mot signifie "sans risque",  sa prononciation est pourtant quelque peu hasardeuse… 

10. "mahkemeleşmişler mi?"

Traduction et prononciation : "Mahkeme" veut dire "tribunal" et "mahkemeleşmişler mi?" signifie "sont-ils en procès ?"

Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, le turc est une langue agglutinante. Cela signifie qu’on peut ajouter à un mot de base de nombreux suffixes porteurs d’information. Ainsi, un mot peut parfois former une phrase à lui seul, comme : "muvaffakiyetsizleştiricileştiriveremeyebileceklerimizdenmişsinizcesine". Il signifie littéralement : "Comme si vous étiez de ceux que nous ne sommes pas en mesure de transformer facilement en quelqu'un qui produit de l'échec" ! Composé de 70 lettres, c'est le mot le plus long de la langue turque...
 

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s) Réagir

Soutenez la rédaction Istanbul !

En contribuant, vous participez à garantir sa qualité et son indépendance.

Je soutiens !

Merci !

Albane Akyuz

Rédactrice en chef de l'édition Istanbul.

À lire sur votre édition locale