Samedi 15 mai 2021
Istanbul
Istanbul

Petit "guide" du Ramadan 2021 en Turquie

Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 12/04/2021 à 03:35 | Mis à jour le 12/04/2021 à 09:26
Le croissant de la coupole d'une mosquée en Turquie

Ce mardi 13 avril commence le mois du jeûne, le mois du Ramadan. Voici les informations pratiques et utiles à connaître pour mieux appréhender le Ramadan 2021 en Turquie. 

Le ramadan (Ramazan en turc) est le quatrième des cinq piliers de l'Islam (la profession de foi - la Shahada ou Kelime-i şehâdet en turc -, l’aumône, le pèlerinage à la Mecque, le jeûne, et la prière cinq fois par jour), sa pratique revêt donc une importance capitale dans la vie de nombreux musulmans de Turquie ou d’ailleurs dans le monde. 

Quelques informations générales sur le ramadan en Turquie

À l'origine, le mois de Ramadan est le neuvième mois du calendrier lunaire, pendant lequel le Coran a été révélé au Prophète Mohammed durant la "Nuit du Destin" (Laylat ul Qadr - Kadir gecesi en turc). Dans le livre sacré, Allah proclame que le jeûne (oruç) doit être suivi par les musulmans.

Si le ramadan ne correspond jamais à la même période de notre calendrier, c'est parce qu'à la différence du calendrier solaire, le calendrier lunaire musulman compte onze ou douze jours de moins, et décale donc la période de jeûne (environ de 10 jours) en l’avançant d'une année sur l'autre.

Pendant le mois du Ramadan, les musulmans (dès la puberté) se lèvent avant l'aube pour prendre leur premier repas qui s’appelle sahur, et qu’ils doivent terminer avant l'appel à la prière (imsak) du matin. Le soir, au coucher du soleil, avec la prière du soir, ils rompent le jeûne, avec le repas nommé iftar. Entre le lever et le coucher du soleil, les personnes qui jeûnent doivent s'abstenir de boire, manger, fumer et avoir des rapports sexuels.

 

Des fidèles qui prient dans la mosquée d'Ortaköy
Des fidèles qui prient dans la mosquée d'Ortaköy, photo @Jeffleal

 

En cas de rupture malencontreuse du jeûne (kaza orucu), la personne doit se rattraper en jeûnant un jour de plus par jour de jeûne non respecté (cela, avant le ramadan suivant).

Certaines personnes peuvent être totalement exemptées de jeûne, comme les personnes très âgées, les personnes malades, les enfants, les femmes enceintes ou en période de menstruation.

De manière générale, pendant le jeûne, les musulmans doivent respecter les principes de modération, humilité et solidarité. Le mois du ramadan met à l'honneur la générosité, l'hospitalité, la patience et la ténacité.

Un peu de vocabulaire pour s’y retrouver avec le ramadan en Turquie

Oruç : le jeûne

Oruç tutmak : jeûner (Oruç tutuyorum : je jeûne / Oruç tutuyor musun-uz? : tu/vous jeûnez ?) 

Sahur : repas du matin, avant la première prière (imsak) et le lever du soleil

Iftar : repas de rupture du jeûne le soir, au coucher du soleil

 

Des personnes qui attendent la prière du soir pour rompre le jeûne, sur le parvis de Sultanahmet
Des personnes qui attendent la prière du soir pour rompre le jeûne, sur le parvis de Sultanahmet (avant la pandémie de Covid-19)

 

"Allah kabul etsin" : "Que Dieu accepte", ce sont les mots que l’on prononce au moment de la rupture du jeûne

Imsak : nom de la première prière du matin, et donc le moment où la personne qui jeûne doit cesser de manger (cette prière a lieu environ 1h30 avant le lever du soleil)

Namaz : la prière (Imsak namazı : première prière de la journée ; öğle namazı : la prière du midi ; ikindi namazı : la prière de l’après-midi, akşam namazı : la prière du soir, yatsı namazı : la dernière prière de la journée, avant de se coucher).

Teravih namazı : c'est une prière spéciale qui se fait uniquement pendant le mois du Ramadan, (elle suit de la dernière prière du soir, yatsı namazı). En temps "normal", les musulmans se retrouvent à la mosquée, et puis socialisent à l’issue de cette prière ; souvent les hommes vont dans les kahvehane ou kıraathane.

Fidye : c’est un don (en nourriture ou argent) fait par une personne qui n’observe pas le jeûne (en raison de sa maladie, vieillesse etc.).

Le ramadan à l'heure de la pandémie de Covid-19 en Turquie

Comme en 2020, le Ramadan sera un peu différent cette année en Turquie.

Tous les cafés et restaurants seront fermés pendant le mois du jeûne (ils pourront toutefois effectuer des livraisons à domicile), et un couvre-feu national sera observé pendant tous les week-ends de ce "mois sacré". D'autres restrictions pourraient être annoncées dans les prochains jours.

En raison du contexte sanitaire, les iftar, traditionnellement organisés par les mairies ne pourront pas se tenir. En revanche, les mairies iront à la rencontre des personnes qui jeûnent avec des repas préparés, notamment à proximité de grandes places, ou d'hôpitaux par exemple. 

 

Un iftar organisé en Turquie
Un iftar organisé par la mairie d'Istanbul (avant la pandémie de Covid-19), photo @IBB

 

Des repas préparés et distribués par la mairie d'Istanbul pour le ramadan
Des repas préparés et distribués par la mairie d'Istanbul (en période de pandémie de Covid-19), photo @IBB

 

La Kadir gecesi, la 27ème nuit du Ramadan, est très importante pour les musulmans ; elle aura lieu cette année dans la nuit du 8 au 9 mai. En fonction des provinces et traditions, certaines festivités sont en principe organisées durant cette nuit-là.

En ce qui concerne les horaires de jeûne, ils changent en Turquie d’une région à l’autre (car soumis aux horaires de lever et coucher du soleil). Par exemple, à Istanbul ce mardi 13 avril, le jeûne commencera à 4h50 avec la prière du matin (imsak), et se terminera à 19h48 avec la prière du soir. Les Stambouliotes qui observent le Ramadan devront donc jeûner près de 15 heures. Plus on avance dans le mois du Ramadan, plus la période de jeûne sera longue…

Si vous ne pratiquez pas le ramadan, il est recommandé d’éviter de manger, boire, ou fumer devant des personnes qui jeûnent, cela est mal vu.

Le ramadan se clôturera avec des vacances nationales, le Şeker Bayramı ("Fête du sucre"), une fête de 3 jours, qui durera du 13 au 15 mai. Environ 70 jours après la fin du Ramadan (du 20 au 23 juillet 2021) les musulmans célèbreront le Kurban Bayramı (plus communément appelé l’Eid), donnant également lieu à des vacances nationales en Turquie.

À nos lecteurs musulmans : Hayırlı Ramazanlar!

 

Nous vous recommandons

lepetitjournal.com istanbul

Lepetitjournal Istanbul

L'unique média gratuit et quotidien sur internet pour les Français et francophones de Turquie et d'ailleurs!
0 Commentaire (s)Réagir

Vivre à Istanbul

MICRO-TROTTOIR

Turquie : résidents confinés, touristes "libres"

Un sentiment d’injustice émerge de la population vis-à-vis d’une politique touristique qui ne fait pas sens pour tout le monde. Quand certains pays ferment leurs frontières et "déconfinent"...